Ne plus se sentir à sa place dans son travail, ne pas avoir de reconnaissance ou ne plus savoir pourquoi on se lève tous les matins, des signes qui ne trompent pas : et s’il était temps de changer de boulot ?

Mais avant de se lancer...

Dans la quête d’un nouveau job, il est important d’identifier en amont ce qui vous fait vibrer professionnellement. Et seul.e, ce n’est pas forcément évidemment.

Et c’est là que nous intervenons !

Ok mais,... Comment ça marche ?

Un accompagnement personnalisé 💪

Un coach vous accompagne tout au long de votre bilan de compétences pour vous aider à trouver le projet qui vous ressemble, mais aussi à prendre conscience de votre vrai potentiel. Ensemble, vous répondrez à deux questions clés : quel métier est fait pour vous et comment faire pour le mettre en œuvre. Mais avant de prendre part ensemble à cette nouvelle aventure, il nous paraît important de bien comprendre votre démarche lors d’un tout premier un rendez-vous (gratuit) en visio. Nous allons poser ensemble les premières bases pour vous permettre d’aller de l’avant.

Un programme qui s’adapte 💻

Autre point important, avec son bilan de compétences 100 % digital, Même Pas Cap! s'adapte à vos contraintes et à vos obligations. Entretiens avec votre coach, travail personnel, tout se déroule à distance, et ce, à VOTRE rythme. Et parce qu'une telle démarche doit se faire en toute confiance, vous êtes libre de choisir votre coach parmi la cinquantaine que compte l'équipe.

Un suivi de projet 🔎

Avec Même Pas Cap!, vous bénéficiez donc d'un accompagnement sur-mesure et flexible. Un accompagnement qui ne s'arrête pas à la fin de votre bilan de compétences en ligne, puisqu'un rendez-vous de suivi est organisé avec votre coach pour voir où vous en êtes dans votre projet et l'ajuster si nécessaire. Et puis, vous pouvez en plus compter sur notre communauté de capeurs, toujours de bons conseils, mais aussi pour vous épauler les uns les autres.

Financement CPF possible 🎉

Le bilan de compétences 100 % digital de Même Pas Cap! est un dispositif reconnu par l'Etat et est, de ce fait, entièrement finançable (CPF, OPCO, Pôle Emploi). De plus, depuis 2019, 9600 personnes nous ont fait confiance et nous avons une note d'appréciation plus qu'honorable de 4.85/5.

Les étapes du bilan de compétences

Combien ça coûte ?

1 790
Éligible à tous types de financement

CPF | OPCO | Pôle Emploi
Financement personnel

ILS SONT CAPS !

Tout savoir sur le bilan de compétences

À quoi sert le bilan de compétences ?

Pour les actifs – en poste ou non – qui souhaitent faire un point sur leur vie professionnelle et personnelle, le bilan de compétences est certainement le dispositif le plus approprié. Analyse des compétences, des aptitudes, des connaissances, des envies, des besoins et des motivations, voilà sur quoi se penche le bilan de compétences. Véritable introspection, il permet de se poser les bonnes questions, celles qui donnent les clés pour suivre la voie professionnelle qui nous correspond le mieux. Ce dispositif sert ainsi à définir un nouveau projet professionnel plus en adéquation avec soi-même.

Il est généralement utilisé lors d’une reconversion professionnelle ou d’une remise en question de son choix de carrière. Au travers de tests et de questionnaires, mais aussi d’une réflexion personnelle poussée, le bilan de compétences offre un regard neuf, réaliste et objectif sur vos capacités. Cette transparence est plus que pertinente pour savoir ce que vous êtes capable de faire et d’entreprendre.

> En savoir plus : À quoi sert le bilan de compétences

Pourquoi et quand effectuer un bilan de compétences ?

Les raisons qui poussent à réaliser un bilan de compétences sont multiples et dépendent bien sûr de chaque individu :

  • évaluer ses compétences ;
  • faire le point sur sa carrière et voir si la voie choisie est la bonne ; si tel n’est pas le cas, explorer alors d’autres pistes ;
  • évoluer au sein de son entreprise ;
  • se reconvertir ;
  • se former pour acquérir des compétences supplémentaires ou de nouvelles.

Quant à la question de savoir quand effectuer un bilan de compétences, eh bien… il n’y a pas de règle ! Si le besoin de faire le point sur votre parcours professionnel se ressent, que vous ayez 5 ou 20 ans d’expérience, alors allez-y ! Vous avez le droit de vous êtes trompé.e d’études et de trouver un métier qui vous épanouirait davantage, ou bien d’en avoir marre du boulot que vous exercez depuis l’obtention de votre diplôme il y a… trop longtemps, ou encore de vous lancer un nouveau challenge, car vous aimez découvrir de nouvelles choses.

> En savoir plus : Pourquoi et quand effectuer un bilan de compétences

Comment faire un bilan de compétences ?

Pour envisager un bilan de compétences, une condition importante : être un actif, en activité ou non. Selon votre statut ou si vous souhaitez que votre démarche ne soit pas connue, vous devrez vous rapprocher de/du :

  • CPF (compte personnel de formation) : un moyen rapide et facile, sans avertir qui que ce soit ;
  • l’entreprise si vous êtes salarié.e ; deux possibilités : soit la demande émane de votre fait soit elle vient de votre employeur par le biais du plan de développement des compétences ;
  • l’administration si vous êtes agent de la fonction publique ;
  • Pôle emploi pour les demandeurs d’emploi ;
  • FAF (fonds d’assurance formation) pour les travailleurs indépendants ;
  • l’Agefiph pour les personnes en situation de handicap.

Ensuite, place au choix du centre de bilan de compétences. Pour ce faire, n’hésitez pas à consulter des avis ou à faire fonctionner le bouche-à-oreille.

> En savoir plus : Comment faire un bilan de compétences

Combien coûte un bilan de compétences ?

Avant toute chose, il faut spécifier que le prix d’un bilan de compétences n’est régi par aucune réglementation. De ce fait, chaque organisme est libre de définir son tarif. Ne soyez donc pas étonné.e de voir des prix très différents en effectuant vos recherches. Cependant, la moyenne est estimée autour de 1 800 euros. Mais attention, cela ne veut pas dire qu’un organisme qui affiche un coût moindre (mais pas trop bas non plus) est moins bon ; et inversement, un coût plus élevé ne signifie pas que l’organisme est plus performant. Pour trouver le bon professionnel – celui qui répond à vos besoins et exigences, et avec qui le feeling passe bien (indispensable !) –, il est essentiel de comparer les offres. Déroulement du programme d’accompagnement, prix, avis, financements… sont les points à prendre en compte avant toute décision.

Chez Même Pas Cap!, le bilan de compétences coûte 1 790 euros. Un prix en dessous de la moyenne, mais dont la qualité est avérée avec un score de 4.85/5 sur Mon Compte Formation et plus de 9600 personnes accompagnées depuis 2019.

> En savoir plus : Combien coûte un bilan de compétences

Les financements possibles du bilan de compétences

Un bilan de compétences peut être financé de plusieurs façons. À savoir, par :

  • le plan de développement des compétences : dans ce cas, c’est l’entreprise qui prend en charge intégralement le coût du dispositif ;
  • l’AIF (aide individuelle à la formation) : un coup de pouce pour les demandeurs d’emploi, indemnisés ou non. Attention, pour que le financement soit accepté par Pôle emploi, il est impératif que votre démarche soit cohérente avec votre projet professionnel ;
  • le FAF : l’aide financière des indépendants. Mais pour en bénéficier, il faut avoir payé la cotisation à la formation professionnelle ;
  • l’Agefiph : l’organisme vers lequel doivent se rapprocher les salariés ou les demandeurs d’emploi en situation de handicap ;
  • l’autofinancement : quel que soit votre statut, vous pouvez bien entendu financer votre bilan de compétences par vos propres moyens.

> En savoir plus : Les financements possibles du bilan de compétences

Le CPF et le bilan de compétences

Pour rappel, le compte personnel de formation permet de bénéficier d’une aide pour financer une formation éligible à ce dispositif. Le bilan de compétences, en tant qu’action de formation à part entière, peut donc être pris en charge par le CPF.

Le montant disponible est notifié sur le compte CPF de chaque actif et ne peut dépasser 5 000 ou 8 000 euros selon son statut. Si vous n’avez jamais mobilisé vos droits depuis votre entrée sur le marché du travail (au-delà de respecter les conditions d’ancienneté et d’activité), vous disposez alors suffisamment de fonds pour demander le financement total de votre bilan de compétences.

Pour mobiliser vos droits, il suffit de vous inscrire auprès de l’organisme via un formulaire présent sur Mon Compte Formation. La demande est transmise et une réponse vous est donnée sous 2 jours ouvrés. Dès confirmation de la part de l’organisme, vous n’aurez plus qu’à valider l’autorisation de la mobilisation de vos droits pour régler le bilan de compétences.

> En savoir plus : Le CPF et le bilan de compétences

Comment se déroule un bilan de compétences ?

Un bilan de compétences s’étend sur 24 heures maximum, réparties en plusieurs séances sur plusieurs semaines. Chaque séance dure environ 2 heures. Un bilan se déroule en trois phases.

La première est la phase préliminaire. Elle sert à comprendre votre démarche et ce que vous attendez d’elle, c’est-à-dire votre objectif final (reconversion, questionnement professionnel…). Ce dernier permettra au conseiller/coach de mettre en place un déroulement personnalisé de votre bilan afin que votre objectif soit atteint.

La deuxième phase est la phase d’investigation. Vous travaillerez à la fois avec votre conseiller/coach et de façon individuelle. Ce double travail est utile pour vous assurer de la viabilité de votre projet. Si tel n’est pas le cas, d’autres pistes seront alors explorées. Si vous n’avez pas d’idées encore bien définies, cette phase vous permettra justement d’examiner différentes possibilités.

La troisième phase est la phase de conclusion. Elle récapitule tout ce qui a été dit et fait lors de la deuxième phase. Elle évoque également ce qui a été mis en place pour voir aboutir votre projet professionnel.

> En savoir plus : Comment se déroule un bilan de compétences

Le congé pour bilan de compétences

Lorsqu’un actif entame une démarche pour effectuer un bilan de compétences, deux choix s’offrent à lui : le faire sur son temps de travail ou en dehors. S’il prend la décision de le réaliser après ses heures de travail, il est libre de s’organiser comme bon lui semble ; il n’a pas de compte à rendre à son entreprise. En revanche, si son bilan se déroule sur ses heures de travail, alors il est dans l’obligation de demander un congé auprès de son employeur.

Pour ce faire, il doit lui adresser une demande écrite en indiquant le nom de l’organisme, les dates et les horaires, au moins 2 mois avant le début du bilan de compétences. L’employeur dispose d’un délai de 30 jours pour accepter ou non.

Le salarié doit, par ailleurs, respecter les conditions suivantes pour prétendre au congé de bilan de compétences :

  • en CDI : 12 mois d’ancienneté dans l’entreprise + 5 ans minimum d’activité professionnelle ;
  • en CDD : 24 mois d’activité professionnelle consécutive ou non + 4 mois consécutifs d’activité dans l’année en cours.

> En savoir plus : Le congé pour bilan de compétences

Le bilan de compétences hors temps de travail

Vous avez envie que votre démarche reste discrète ? Vous n’avez pas obtenu de congé pour bilan de compétences ? Ou bien pour d’autres raisons qui vous sont propres, vous avez décidé de réaliser votre bilan de compétences hors temps de travail. Et vous en avez parfaitement le droit. Votre employeur n’a aucun droit de regard sur votre décision, puisque vous n’empiétez pas sur votre activité professionnelle. Vous êtes donc libre d’en organiser le déroulement comme vous le souhaitez.

Bien entendu, en vous engageant seul.e dans cette démarche, vous ne pouvez prétendre à un quelconque financement. Les frais inhérents au bilan sont donc à votre charge… sauf si l’organisme choisi est éligible au CPF. Dans ce cas, vous pourrez utiliser vos droits à la formation au lieu de vos fonds propres.

> En savoir plus : Le bilan de compétences hors temps de travail

Bilan de compétences en ligne

Avec l’évolution du digital, les formations en ligne se sont largement développées. Et le bilan de compétences n’y a pas échappé. Plus flexible dans son organisation, le bilan de compétences en ligne permet à toutes celles et ceux qui se lancent dans cette démarche d’avancer à leur rythme, en fonction de leurs impératifs personnels et professionnels. Et puis, fini les déplacements qui prennent du temps. Un avantage non négligeable.

Pour effectuer un bilan de compétences en ligne, il suffit d’un ordinateur ou d’une tablette, d’une connexion internet, d’un micro et d’une webcam. Rien de plus. Vous fixez ensuite les créneaux horaires qui vous conviennent pour les entretiens avec votre conseiller/coach ainsi que pour votre travail personnel. Vous pouvez ainsi travailler le soir très tard si cela vous arrange ! Une liberté appréciable pour combiner plus facilement vie pro et vie perso.

> En savoir plus : Le bilan de compétences en ligne

Le plan de développement des compétences

Le plan de développement des compétences est à destination des entreprises et plus précisément de leurs salariés. Par l’intermédiaire de ce dispositif, ces derniers ont accès à des actions de formation pour développer leurs compétences ou bien d’en acquérir de nouvelles. Le bilan de compétences et la validation des acquis de l’expérience sont considérés comme des actions de formation. À noter que l’intégration à ce dispositif est à l’initiative de l’employeur. Précisons toutefois qu’un salarié a le droit de solliciter une formation, à la condition que celle-ci figure dans le plan.

Les actions de formation du plan de développement des compétences se distinguent en deux catégories : les formations obligatoires (ou nécessaires) et les formations non obligatoires. Les premières ont pour objectif l’acquisition de compétences pour garantir le maintien dans le poste ou dans une éventualité d’évolution interne ; elles ont lieu forcément sur le temps de travail. Les secondes, quant à elles, donnent l’opportunité d’évoluer professionnellement et se déroulent aussi bien sur les heures travaillées qu’en dehors.

> En savoir plus : Le plan de développement des compétences

Financer Même Pas Cap! avec son CPF

Le bilan de compétences Même Pas Cap! est éligible au CPF ! Vous avez donc la possibilité de le financer. Et selon le montant disponible sur votre compte, peut-être pourrez-vous même bénéficier d’une prise en charge intégrale de votre démarche.

Comment ça marche ? C’est très simple. Rendez-vous directement sur le site Mon Compte Formation et indiquez « bilan de compétences » dans la barre de recherche. Cliquez ensuite sur « à distance ». Dans l’onglet « filtre », glissez le curseur de prix jusqu’à 2 000 euros, écrivez Même Pas Cap! dans la case « organisme de formation », puis affichez le résultat. Cliquez sur ce dernier et vous découvrirez, entre autres, le contenu et les objectifs du bilan de compétences Même Pas Cap!. Dans la partie financement, le montant de votre CPF disponible sera déduit du prix de la formation. Si vous disposez de 1 790 euros ou plus, alors vous n’aurez rien d’autre à débourser. En revanche, si le montant est inférieur, alors le reste est à votre charge. Sachez que chez Même Pas Cap!, un règlement en plusieurs fois est possible. Contactez-nous pour plus de détails.

Votre pré-inscription faite, nous validerons votre dossier dans les 24 heures. Vous serez averti.e par email. Pour confirmer le financement de Même Pas Cap! par le CPF, il faudra alors confirmer la proposition de l’organisme en cochant la case « Je donne mon accord pour mobiliser mes 1 790,00 € de droits formation pour financer cette formation » Et le tour est joué ! Nous recevrons alors un message et nous vous recontacterons pour démarrer votre bilan.

> En savoir plus : Financer Même Pas Cap! avec son CPF

Comment effectuer son bilan de compétences gratuitement ?

Un bilan de compétences gratuit, c’est possible ? La réponse est oui ! Mais comment ? Eh bien, en bénéficiant d’une prise en charge totale soit par votre employeur soit par le CPF soit par Pôle emploi.

Si vous vous tournez vers votre entreprise pour effectuer un bilan de compétences gratuitement, il faut respecter certaines conditions :

  • si vous êtes salarié.e en CDI, vous devez justifier de 5 ans d’ancienneté et être au sein de l’entreprise depuis au moins 12 mois ;
  • si vous êtes salarié.e en CDD, vous devez avoir exercé une activité professionnelle pendant 24 mois au cours des 5 années précédentes, dont 4 mois lors des 12 derniers mois ;
  • si vous êtes dans le service public, pas d’ancienneté demandée sauf pour les agents de la FPE et de la FPH (10 et 2 ans).

Si vous êtes demandeur d’emploi, rapprochez-vous de votre conseiller Pôle emploi.

Si vous tablez sur votre CPF, vérifiez tout d’abord le montant de vos droits sur votre compte. Le montant alloué annuellement est de 500 euros dès que vous décrochez votre premier travail. Le plafond du CPF est fixé à 5 000 euros. De ce fait, il suffit de quelques années pour cumuler assez de droits pour effectuer un bilan de compétences gratuitement.

> En savoir plus : Comment effectuer son bilan de compétences gratuitement

Le bilan Même Pas Cap! est-il fait pour moi ?
Teste ton éligibilité en 2 minutes sur notre simulateur gratuit.