La reconversion professionnelle
à 50 ans

Envisager une reconversion professionnelle à 50 ans n’est ni une aberration, ni un gros mot. A 50 ans, vous avez appris à connaître vos forces et vos faiblesses. Vous avez désormais en envie de profiter au maximum de tous les bons moments pour ne pas avoir de regrets parce que c’est maintenant ou jamais. Du coup, c’est le moment de faire un bilan et de procéder à des réajustements. « Suis-je bien à ma place dans ma vie et dans mon travail ? », « Est-ce ce qui me correspond le mieux ? ».

A 50 ans, vous avez encore quelques années de vie active et en bonne forme devant vous, autant ne pas les gâcher et faire les bons choix. Vous savez ce que vous valez alors devenez auteur de ce nouveau chapitre de votre vie. Engagez vous et faites vous plaisir. N’écoutez pas les mauvaises langues qui seront trop nombreuses à vous dire que changer de métier quand on atteint la cinquantaine relève souvent de l’exploit. Il suffit juste de faire les choses avec méthode.

Changer de métier à 50 ans : pourquoi l’envisager ?

Il faut reconnaître un fait : les entreprises susceptibles d’embaucher un senior sont rares. Elles se privent de vos compétences et votre expérience qui sont des atouts évidents. Mais, dans l’esprit de beaucoup, vous coûtez cher et le moment de prendre votre retraite n’est pas très loin !

Pour toutes ces raisons, vous pensez à une La reconversion professionnelle . Et puis, surtout, vous avez envie de faire enfin ce dont vous avez toujours rêvé.

A la cinquantaine, vous avez acquis une certaine sagesse professionnelle qui va vous permettre de voler de vos propres ailes. C’est le moment d’entreprendre. Être son propre patron, vivre de sa passion ou en étant maitre de son emploi du temps, ce n’est pas impossible. Une reconversion professionnelle peut vous permettre d’atteindre votre but, de libérer du temps pour voyager, faire du sport, lire, coudre, peindre…

Souvent, un actif de 50 ans ne court plus après l’argent. Souvent, il a déjà une situation et n’élève plus de jeunes enfants. Parfois aussi, il est propriétaire de son logement. Les risques financiers liés à une reconversion sont donc moins élevés que pour un jeune de 35 ou 45 ans.

Comment se reconvertir à 50 ans ?

Avoir envie de se reconvertir professionnellement à 50 ans ne signifie en aucun cas faire n’importe quoi. Tout doit se faire dans l’ordre, étape après étape.

1. Bien vous connaître

Il est indispensable de commercer par le début. C’est-à-dire se poser les bonnes questions : Qu’est-ce que je vaux ? Et qu’est-ce que je veux ? Il faut toujours débuter par un bilan de compétences et définir son projet de vie. Votre coach vous accompagnera et vous aidera à bien définir vos motivations et votre projet.

2. Renseignez-vous sur les options possibles

La deuxième chose à faire consiste à étudier le marché de l’emploi. Ciblez vos recherches sur les entreprises et les centres de formations qui sont dédiés aux séniors. Certains centres de formations sont spécialisés dans la création d’entreprise. Une formation réussie aboutit souvent à un emploi 8 fois sur 10.

3. Apprenez à vous vendre

A 50 ans, vous avez de l’expérience c’est indéniable. Et c’est justement ce qu’il faut mettre en avant lors des entretiens. Votre expérience et vos compétences sont des atouts. Ces dernières peuvent vous être utiles dans une reconversion professionnelle. Vos compétences seront mises en exergue par le bilan de compétences. Vous n’aurez plus qu’à les lister.

4. Utilisez votre réseau de proches et d’amis

Votre réseau est un avantage. Ils n’hésiteront pas à vous présenter sous votre meilleur jour. Votre réseau peut accéder directement aux personnes qui sont capables de vous aider à créer ou trouver un travail. Alors, mettez le réseau en branle. Prévenez tous ceux qui vous connaissent et faites leur part de vos besoins.

5. Soyez persévérant

Le maître-mot quand on veut changer de métier après 50 ans, c’est la persévérance. A 50 ans, vous devez sans doute patienter plus encore. Alors, ne renoncez pas trop vite. Ceux qui abandonnent rapidement ne trouvent rien de toute façon. Rien n’est impossible même à 50 ans !

6. Soyez flexible

Voilà un dernier point qui compte quand on veut changer de métier après 50 ans. Ne vous cantonnez pas à ce que vous savez faire, il faut parfois sortir de sa zone de confort. Plus de portes s’ouvriront à vous si vous faites preuve de flexibilité.

Et si vous vous faisiez accompagner ?

Ne vous inquiétez pas, il est bien sûr possible de vous faire aider dans votre démarche de reconversion professionnelle. Chez Même Pas Cap! des coachs sont à votre écoute pour répondre à vos questions et vous orienter si besoin. Ce dernier vous aidera à établir un diagnostic de de vos atouts et expériences, et vos attentes. Vous élaborerez votre projet professionnel en ciblant vos recherches. Il vous accompagnera aussi dans la construction d’un CV et d’une lettre de motivation. Enfin vous mettrez toutes les chances de votre côté avec une présentation et une organisation bien présentée.

Et puis, il vous suivra au-delà du programme pour vous aider à mettre en place les actions qui vont vous aider à atteindre vos objectifs.

En savoir plus :
Se reconvertir à 30 ans
Se reconvertir à 40 ans