Se reconvertir
dans les métiers du bien-être

Le bien-être, voilà un terme que l'on entend régulièrement, aussi bien dans son entourage personnel que professionnel. Il est devenu indispensable pour mener de front sa vie de tous les jours, pour faire face aux difficultés et être à l'écoute de son corps. Réflexologue, sophrologue, naturopathe ou encore spa praticien sont des professionnels de plus en plus consultés pour se sentir mieux. Décider de se reconvertir dans les métiers du bien-être permet à ceux et celles qui s'orientent dans cette voie de prodiguer soulagement et apaisement, à la fois physiquement et psychiquement. Et offre, en plus, de nombreux débouchés.

Présentation et missions des métiers du bien-être

Les métiers du bien-être sont nombreux mais ont tous pour objectif d'apporter confort et sérénité.

Comment ? En prévenant les douleurs ou en aidant à se relaxer par exemple, pour retrouver l'harmonie entre le corps et l'esprit. Chaque profession possède son propre fonctionnement mais privilégie des méthodes douces et naturelles. La liste des métiers du bien-être est longue et très diversifiée, voici toutefois quelques pistes pour se reconvertir :

  • sophrologue : il se base sur des techniques de relaxation pour apprendre notamment à gérer le stress, mieux dormir, soulager les douleurs, se préparer à l'accouchement…,
  • naturopathe : il s'appuie sur une médecine préventive pour aider à rester en bonne santé grâce à des méthodes naturelles et en donnant des conseils d'hygiène alimentaire,
  • réflexologue : grâce à des points de pression sur les pieds ou sur les mains, il soulage les douleurs et affections comme les maux de tête, le stress, les troubles respiratoires et fonctionnels, améliore la circulation sanguine…,
  • aromathérapeute : il utilise les huiles essentielles pour soigner différents problèmes : fatigue, stress, douleurs articulaires, maux de tête…,
  • spa praticien : il accueille, conseille et prodigue les soins (massage, soins du visage, gommage…),
  • hydrothérapeute : il travaille notamment dans un centre de thalassothérapie. Il soulage les douleurs grâce à des soins thermaux comme l'hydromassage ou les bains d'algues,
  • ergonome : il s'occupe du bien-être en entreprise en améliorant les conditions de travail des salariés. Il va par exemple concevoir ou améliorer les espaces de travail,
  • coach : de vie, professionnel, d'image… il existe de nombreuses spécialités pour ce métier en vogue. Il aide ceux qui ont besoin de retrouver confiance en eux en leur donnant les clés pour réussir,
  • professeur de yoga : méditation, respiration, relaxation, conseils en nutrition, telles sont les missions pour le yogi.

Se reconvertir dans les métiers du bien-être : les qualités nécessaires

Se reconvertir dans les métiers du bien-être nécessite avant tout d'avoir de réelles qualités humaines et sociales. En relation quotidienne avec les autres, il est important d'être à l'écoute pour comprendre d'où proviennent leurs maux. Pour cela, la patience et la persévérance sont de rigueur. Par ailleurs, pour traiter toutes sortes de douleurs, il est indispensable d'être soi-même parfaitement stable psychologiquement et émotionnellement. Il est donc important de savoir prendre du recul par rapport aux personnes mais aussi aux situations. Sans pour autant ne pas ressentir de l'empathie bien sûr. Enfin, pour pouvoir suivre ses patients et leur évolution, un professionnel du bien-être doit être organisé et consciencieux.

Etudes et formations des métiers du bien-être

La plupart des métiers du bien-être s'exerce sans diplôme mais exige tout de même une certification. Ces certifications sont accessibles en suivant des formations ou des stages proposés par des écoles spécialisées. Par exemple, pour devenir spa praticien, les établissements demandent de posséder une certification de qualification professionnelle. Pour travailler en tant que naturopathe, il est obligatoire d'intégrer une formation agréée par la Fédération française des écoles de naturopathie. De même, il est fortement recommandé de choisir une école de réflexologie dont l'apprentissage est inscrit au RNCP, le répertoire national des certifications professionnelles. En effet, ce dernier regroupe des formations reconnues par l'Etat, donnant accès plus facilement à l'emploi.

Si vous souhaitez malgré tout vous reconvertir dans les métiers du bien-être avec un diplôme à la clé, il existe pour cela le CAP bien-être. Sa durée varie entre un et deux ans et permet d'accéder à certaines spécialités. Alternant théorie et pratique, il est un bon tremplin pour démarrer dans le secteur du bien-être.
En outre, sachez que certaines formations sont éligibles au CPF, ce qui vous aidera à financer votre reconversion.

Carrière et opportunités d'évolution

En plus d'offrir de multiples opportunités de carrière, les métiers du bien-être ont le vent en poupe. Avec le stress de la vie quotidienne, le marché se développe à vitesse grand V et le secteur recrute activement. Selon votre spécialité, vous travaillerez dans un institut, un hôpital, une clinique, un centre de remise en forme, de thalassothérapie ou de balnéothérapie. Si vous aspirez à une certaine indépendance, rien ne vous empêche de devenir libéral en exerçant dans un cabinet voire même à votre domicile. Cette option peut d'ailleurs être une évolution professionnelle après avoir été salarié.

Les techniques de bien-être évoluent sans cesse et il est important de toujours être au fait des nouveautés et de ce fait, de continuer à se former tout au long de sa vie. Pour certains métiers, une évolution interne est envisageable comme pour le spa praticien qui peut devenir spa manager. Vous pouvez également vous spécialiser dans une seconde branche du bien-être pour compléter votre offre de soins. Se reconvertir dans les métiers du bien-être propose donc de nombreuses perspectives professionnelles.

Les salaires des métiers du bien-être

La rémunération de plusieurs métiers du bien-être varie en fonction du nombre de séances effectuées chaque mois. Sont par exemple concernés, l'aromathérapeute, le relaxologue, le sophrologue ou le naturopathe. Pour eux, la rémunération démarre aux environs de 1 500 € bruts mensuels pour évoluer entre 2 000 et 2 500 € avec l'expérience. L'importance de la clientèle est également un facteur clé pour gagner correctement sa vie. Idem pour un coach dont le salaire est indéniablement lié à sa notoriété.