Pourquoi et comment reprendre ses
études à 30 ans

Période de transition, la trentaine est l'âge où l'on se pose des questions sur ses différents choix, sur sa vie, le sens que l'on veut lui donner... Les aspirations ne sont plus les mêmes dix ans plus tôt. On a mûri, acquis de l'expérience et on entrevoit l'avenir différemment. A 20 ans, on devait décider dans quel secteur on voulait s'orienter sans vraiment avoir le temps d'approfondir notre réflexion. Conséquence ? Des erreurs de parcours. Alors, l'une des solutions pour enfin s'épanouir dans sa vie professionnelle à 30 ans : c'est reprendre ses études. On vous explique comment.

Pourquoi reprendre ses études à 30 ans ?

Entrés dans la vie active depuis une dizaine d'années, voire moins, certains trentenaires remettent en question leur choix de carrière. Est-ce que je me vois faire le même boulot toute ma vie ? Ce travail me plaît-il vraiment et correspond-il à mes valeurs ? Est-ce que je vais pouvoir évoluer par la suite ? Autant de questions qui incitent les jeunes actifs de 30 ans à reprendre leurs études. Mais d'autres raisons les poussent à vouloir se réorienter : avoir quitté l'école trop tôt ou sans diplôme, une erreur dans le choix du parcours universitaire ou encore des études supérieures trop courtes dont la formation ne permet pas d'accéder au poste visé.

La solution pour y remédier ? Retourner sur les bancs de l'école avec les perspectives suivantes :
  • acquérir de nouvelles compétences pour évoluer,
  • changer de métier,
  • obtenir un diplôme.

Même à 30 ans, il est important de faire le point sur ses envies et besoins avant d'envisager de reprendre ses études

Il n'y a pas d'âge pour se tromper. Bien que votre carrière professionnelle soit encore jeune, vous avez parfaitement le droit de remettre en question vos décisions passées. Cependant, avant de décider de reprendre vos études – même à 30 ans – il est important de faire le point sur ce que vous voulez vraiment. Et cela, afin de trouver le bon métier, celui qui vous épanouira au quotidien.

Misez sur le bilan de compétences

C'est là qu'intervient le bilan de compétences. En effet, lorsque l'on souhaite faire bouger sa vie professionnelle, c'est vers ce dispositif qu'il faut se tourner en premier. Aux côtés d'un conseiller, vous allez travailler et réfléchir sur vous-même, faire un point sur vos compétences personnelles et professionnelles, déterminer vos besoins et vos envies, parler de vos passions, de vos valeurs, de votre projet de vie… Dans un seul but : trouver des pistes concrètes pour votre reconversion professionnelle.

Faites-nous confiance pour vous aider dans votre réflexion

Nos coachs accompagnent celles et ceux qui ont pris la décision de faire bouger leur vie professionnelle. Ils vous aideront à mettre en place votre nouveau projet en vous donnant les clés pour réussir. Avec notre programme 100 % à distance, vous définissez vous-même votre planning d'entretiens avec votre coach. Un accompagnement sur 10 semaines pour vous aider à reprendre en main votre projet professionnel. Tenté par un bilan de compétences avec Même Pas Cap! ? Profitez d'un premier entretien gratuit par visioconférence avec l'un de nos coachs et osez reprendre vos études à 30 ans !

A 30 ans, comment faire pour reprendre ses études ?

Prendre un congé pour se former grâce au projet de transition professionnelle

Si votre projet professionnel nécessite de suivre une formation longue, alliant théorie et pratique, vous devrez nécessairement arrêter de travailler. Reprendre ses études via le projet de transition professionnelle vous permet de vous absenter de votre poste de travail avec l'autorisation de l'employeur. Et cela, sans aucune incidence sur votre contrat de travail.

Reprendre ses études à 30 ans tout en travaillant

Si vous ne souhaitez pas prendre de congé pour vous former, vous avez la possibilité de reprendre vos études en travaillant en même temps. Par contre, un seul mot d'ordre : la motivation ! Elle vous sera indispensable pour combiner journée de travail, études et vie personnelle. Jetez d'ailleurs un coup d'œil à nos conseils dans notre article dédié. En fonction de vos impératifs personnels et professionnels, à vous de choisir la façon dont vous voulez étudier.

Suivre ses études à distance ou par correspondance

Etudier à distance ou par correspondance est idéal pour se former à son rythme notamment si vous avez diverses contraintes pros et persos. Vous organisez ainsi votre planning de travail comme vous le souhaitez. Toutefois, prévoyez quand même un rythme régulier pour ne pas perdre le fil. Pensez également à vous octroyer un coin chez vous au calme pour travailler.

Suivre des cours du soir

Si vous préférez être encadré pendant vos études, les cours du soir sont davantage adaptés. Aucun risque d'être dérangé à la maison ou de se disperser pour un oui ou pour un non. Les cours du soir permettent en outre de poser vos questions directement et d'échanger avec d'autres apprenants qui ont décidé, comme vous, de reprendre leurs études à 30 ans ou plus.

Etudes et alternance à 30 ans, oui c'est possible sous certaines conditions

Reprendre ses études à 30 ans en alternance est parfaitement possible, soit en contrat d'apprentissage soit en contrat de professionnalisation. Voici les conditions pour chacun d'eux :

  • contrat d'apprentissage : être reconnu comme travailleur handicapé ou avoir un projet de création ou de reprise d'entreprise,
  • contrat de professionnalisation : être un demandeur d'emploi de plus de 26 ans, bénéficier des minimas sociaux tels que le RSA, l'ASS ou l'AAH ou être en contrat unique d'insertion (CUI).

Et le financement de vos études dans tout ça ?

Reprendre ses études à 30 ans tout en travaillant donne accès à différents dispositifs de financement.

Le CPF

Le compte personnel de formation est un dispositif personnel qui permet de financer vos actions de formation. Vous seul avez un droit de regard dessus, vous êtes donc libre de l'utiliser ou non pour votre reconversion professionnelle.

Le projet de transition professionnelle

Le financement de vos études via le projet de transition professionnelle concerne les formations qui nécessitent de prendre un congé. Il faut par contre que la formation soit éligible au CPF. Le PTP permet par ailleurs de conserver environ 80 % de sa rémunération, un point non négligeable à prendre en compte si l'on s'arrête totalement de travailler pour se former.

Le fonds national d'aide d'urgence

Le FNAU est destiné aux étudiants de moins de 35 ans qui rencontrent des difficultés financières. Les conditions d'attribution dépendent de critères bien spécifiques. Cette aide est soit ponctuelle soit annuelle. A noter que l'aide annuelle est uniquement octroyée si vous avez repris vos études à plus de 28 ans et que vous ne bénéficiez d'aucunes autres aides telles que le chômage ou le RSA.

Le financement personnel

Bien sûr, rien ne vous empêche de financer vos études par vos propres moyens. Un apport personnel peut également servir à compléter le financement de votre formation si l'un des dispositifs ci-dessus ne serait pas suffisant.

Pôle Emploi

Si vous êtes demandeur d'emploi de 30 ans et souhaitez reprendre vos études, sachez que Pôle Emploi peut être amené à financer une partie de votre projet. Parlez-en à votre conseiller.
Vous vous interrogez
sur votre avenir ?

Téléchargez notre guide et commencez à construire la vie professionnelle qui vous ressemble !

Ce champ est obligatoire et seuls les lettres et les caractères ", . ' -" sont acceptés

Oops, ton adresse email semble incorrecte