Entretien professionnel : obligations, objectifs et préparation

Obligatoire pour toutes les entreprises, l’entretien professionnel est un dispositif qui permet aux salariés de faire part de leur désir d’évolution professionnelle. Changer de poste, monter en grade… telles sont les options qui s’offrent à chacun d’eux. Dans certains cas, il s’avère être une prise de conscience pour changer de voie et privilégier une reconversion professionnelle. Un entretien professionnel n’est donc pas à prendre à la légère, car il est une véritable amorce pour booster sa carrière. Obligations, objectifs et préparation, voici tout ce qu’il faut savoir sur ce rendez-vous désormais incontournable dans la vie professionnelle.

L’entretien professionnel : un dispositif obligatoire dans toutes les entreprises

Qu’est-ce que c’est ?

À ne pas confondre avec l’entretien annuel dont l’objectif est d’évaluer le travail du salarié, l’entretien professionnel est axé sur ses perspectives d’évolution professionnelle et les moyens pour y parvenir, tels que les formations par exemple. Instauré en 2014, c’est un rendez-vous obligatoire pour toutes les entreprises, quelle que soit leur taille. Il se déroule tous les deux ans.

Qui est concerné ?

Ce dispositif s'applique à tous les salariés de l'entreprise, sans distinction de contrat de travail et de temps de présence (temps plein ou temps partiel). À noter que les employés ayant été absents pendant une longue période doivent avoir cet entretien lorsqu’ils reviennent. Sont ainsi concernés, les salariés de retour d'un(e) :
* congé maternité, parental ou d'adoption ;
* congé sabbatique ;
* arrêt maladie de plus de six mois ;
* congé pour proche aidant ;
* période de mobilité volontaire ;
* période de mandat syndical.

Les obligations liées à l’entretien professionnel

Lors d'un entretien professionnel, l'employeur a l'obligation d'aborder plusieurs points avec le salarié. Il s'agit dans un premier temps d'échanger avec lui sur son projet professionnel. C'est-à-dire discuter de ses envies concernant son avenir, et les moyens à mettre en œuvre pour les concrétiser. Autre sujet évoqué, les qualifications actuelles du salarié. Correspondent-elles bien au poste qu'il occupe ? A-t-il besoin d'acquérir d'autres compétences pour répondre pleinement aux exigences de ses tâches ? Il s'agit donc clairement ici d'identifier ses besoins en formation.

D'ailleurs, si le salarié a suivi une ou des formations dans les deux années précédentes, ce rendez-vous est l'occasion de faire le point sur ce qu'elles lui ont apportées depuis. Ont-elles répondu à ses attentes ? Si non, qu'est-ce qui a manqué ?

Autre sujet obligatoire à évoquer, les divers dispositifs existants pour évoluer professionnellement. L'employeur doit informer le salarié qu'il possède un compte personnel de formation. Un compte qui lui permet de financer toutes sortes de formations, diplômantes, certifiantes ou qualifiantes. Il doit également lui parler de la validation des acquis de l’expérience, la VAE, un dispositif pour obtenir une certification ou un titre professionnel grâce aux compétences acquises, lui permettant ensuite d'envisager de changer de poste ou de métier. Enfin, l'employeur doit faire part au salarié la possibilité de bénéficier d'un conseil en évolution professionnelle, un dispositif gratuit pour faire le point sur sa carrière.

Des sanctions pour les entreprises qui ne respectent pas les obligations

Si une entreprise ne respecte pas les obligations inhérentes à l'entretien professionnel, elle encourt une sanction. Celle d'abonder de 3 000 euros le CPF du ou des salariés qui n'ont pas bénéficié, au cours des six années précédentes, de ce dispositif ou d'une action de formation. Notez que seules les entreprises comptant 50 salariés ou plus sont concernées par cette pénalité.

Quels en sont les objectifs ?

L'entretien professionnel ne bénéficie pas seulement aux salariés. Les entreprises tirent aussi profit de ce dispositif en l'inscrivant dans leur stratégie.

Pour le salarié

L'entretien professionnel est l'occasion pour le salarié d'établir un bilan sur ce qu'il s'est passé pendant les deux années écoulées. Il va pouvoir parler de son travail, des tâches qui lui sont allouées et des moyens dont il dispose pour travailler correctement. Il va pouvoir évoquer les formations – internes et/ou externes – qu’il a suivies et si elles ont répondu à ses attentes. Cet entretien est également une opportunité pour partager son envie d'évoluer, d’envisager une mobilité interne, et donc de s'informer des possibilités existantes. Malgré les différentes actions mises en place depuis deux ans, il se peut que le salarié ne s'épanouisse plus dans son travail. Il peut alors demander à réaliser un bilan de compétences afin de faire le point sur ses envies et besoins, notamment dans l’optique d’une reconversion professionnelle.

Pour l’entreprise

De son côté, l'entreprise profite aussi très nettement de l'entretien professionnel. Il s'avère être un outil de gestion important pour le service des ressources humaines. En effet, en identifiant l'ensemble des compétences et des besoins des salariés, les RH savent exactement où il faut agir pour continuer à garantir le bon fonctionnement de l'entreprise, mais aussi à favoriser un climat de bienveillance. En ayant connaissance de leurs besoins, elle se donne les moyens de répondre à leurs demandes et ainsi, les fidéliser. L'entretien professionnel lui permet aussi d'ajuster le budget alloué aux formations et pouvoir satisfaire un maximum de demandes.

Bien se préparer à un entretien professionnel

Vous auriez tort de vous présenter à votre entretien professionnel les mains dans les poches. Surtout si vous avez des demandes à formuler. Un entretien réussi passe par une bonne préparation. Vous avez un mois devant vous à partir du moment où vous recevez la notification de votre entretien. Un délai raisonnable pour réfléchir plus en détail à votre projet professionnel et à votre désir d'évolution. Si vous avez une idée bien précise, formalisez-la afin de ne rien oublier le jour J. Vous y mentionnerez vos besoins en formation ou bien la volonté d'effectuer un bilan de compétences ou une VAE.
Autre chose à faire : listez toutes vos tâches actuelles, vos compétences et vos connaissances. Lors de votre entretien, votre employeur aura ainsi une idée claire de ce que vous savez faire et maîtriser. Si vous estimez que vous avez besoin d'acquérir ou d'approfondir certaines compétences ou notions, répertoriez-les également.

Rassemblez tous les documents pour appuyer votre demande, ainsi que la synthèse du ou des précédents entretiens. Vous pourrez ainsi voir votre progression au fil des ans et vérifier qu'elle correspond à ce que vous attendiez.
En résumé, il faut montrer à votre employeur votre intérêt et votre motivation et que son soutien est important pour concrétiser votre démarche.

Déroulement

Un entretien professionnel dure environ deux heures dont trente minutes sont consacrées à sa synthèse. Selon la structure de l'entreprise, il est réalisé soit par le manager, le chef d'équipe, le DRH ou bien un autre membre du service des ressources humaines.

Le rendez-vous commence toujours par la présentation de l'entretien : son objectif et les différents thèmes abordés. Ensuite, les deux parties font le point sur toutes les actions entreprises depuis deux ans : précédente évolution, formations, objectifs atteints ou non, etc. Puis le salarié évoque l'ensemble de ses compétences et celles qu'il aimerait développer pour pouvoir effectuer d'autres missions.

L'entreprise a, de son côté, pour tâche de présenter sa stratégie pour les mois à venir. Cela permet au salarié d'avoir une vision sur le long terme et de voir si les objectifs de l'entreprise collent avec son projet. Un projet qu'il va bien sûr prendre le temps d’exposer en détail. Une fois que toutes les cartes ont été posées sur la table, vient le moment où les deux interlocuteurs mettent en place un plan d'action en commun. L'entretien se termine par une synthèse afin de récapituler tous les points abordés et ce qui a été décidé dans l’intérêt du salarié.

Un entretien professionnel dure environ deux heures dont trente minutes sont consacrées à sa synthèse. Selon la structure de l'entreprise, il est réalisé soit par le manager, le chef d'équipe, le DRH ou bien un autre membre du service des ressources humaines.

Le rendez-vous commence toujours par la présentation de l'entretien : son objectif et les différents thèmes abordés. Ensuite, les deux parties font le point sur toutes les actions entreprises depuis deux ans : précédente évolution, formations, objectifs atteints ou non, etc. Puis le salarié évoque l'ensemble de ses compétences et celles qu'il aimerait développer pour pouvoir effectuer d'autres missions.

L'entreprise a, de son côté, pour tâche de présenter sa stratégie pour les mois à venir. Cela permet au salarié d'avoir une vision sur le long terme et de voir si les objectifs de l'entreprise collent avec son projet. Un projet qu'il va bien sûr prendre le temps d’exposer en détail. Une fois que toutes les cartes ont été posées sur la table, vient le moment où les deux interlocuteurs mettent en place un plan d'action en commun. L'entretien se termine par une synthèse afin de récapituler tous les points abordés et ce qui a été décidé dans l’intérêt du salarié.

Un entretien professionnel dure environ deux heures dont trente minutes sont consacrées à sa synthèse. Selon la structure de l'entreprise, il est réalisé soit par le manager, le chef d'équipe, le DRH ou bien un autre membre du service des ressources humaines.

Le rendez-vous commence toujours par la présentation de l'entretien : son objectif et les différents thèmes abordés. Ensuite, les deux parties font le point sur toutes les actions entreprises depuis deux ans : précédente évolution, formations, objectifs atteints ou non, etc. Puis le salarié évoque l'ensemble de ses compétences et celles qu'il aimerait développer pour pouvoir effectuer d'autres missions.

L'entreprise a, de son côté, pour tâche de présenter sa stratégie pour les mois à venir. Cela permet au salarié d'avoir une vision sur le long terme et de voir si les objectifs de l'entreprise collent avec son projet. Un projet qu'il va bien sûr prendre le temps d’exposer en détail. Une fois que toutes les cartes ont été posées sur la table, vient le moment où les deux interlocuteurs mettent en place un plan d'action en commun. L'entretien se termine par une synthèse afin de récapituler tous les points abordés et ce qui a été décidé dans l’intérêt du salarié.

Et après ?

Que se passe-t-il suite à l’entretien professionnel ?

Votre entretien professionnel est achevé, mais cela ne signifie pas pour autant que rien ne va se passer. La synthèse est formalisée par écrit, signée par l'employeur puis vous est transmise. À vous de vérifier que les informations retranscrites ne comprennent pas d'erreurs. Dans les semaines qui suivent, vous devez être informé des suites données au plan d'action mis en place. Si ce n'est pas le cas, n'hésitez pas à relancer votre employeur.

Tous les six ans : état des lieux récapitulatif

En plus de l'entretien professionnel tous les deux ans, l'employeur a l'obligation de prévoir un autre entretien nommé état des lieux récapitulatif. Celui-ci a lieu tous les six ans et permet de vérifier plusieurs points, notamment si le salarié a :
* bien eu des entretiens professionnels tous les deux ans ;
* bien eu une évolution professionnelle ou salariale ;
* bénéficié d’une action de formation au minimum.

Vous vous interrogez
sur votre avenir ?

Téléchargez notre guide et commencez à construire la vie professionnelle qui vous ressemble !

Ce champ est obligatoire et seuls les lettres et les caractères ", . ' -" sont acceptés

Oops, ton adresse email semble incorrecte