La reconversion professionnelle pour un enseignant ou professeur des écoles

Transmettre des connaissances, un savoir-faire, une passion, tel est le rôle d'un enseignant. Mais qu'en est-il au bout de plusieurs années de métier ? La ferveur du début est-elle toujours présente ? Car répéter la même chose des années de suite peut indubitablement devenir ennuyeux. La solution pour redonner un coup de peps dans une carrière professionnelle serait de changer de métier. Mais quelle reconversion existe pour un enseignant ? Quelles sont les démarches et les issues possibles ? Réponses.

Pourquoi se reconvertir en tant qu'enseignant ou instituteur

Il existe maintes raisons au désir de reconversion pour un enseignant. Cela peut être une lassitude dans le travail : toujours faire les mêmes cours d'année en année. Une redondance qui entraîne un certain ennui. Citons aussi le manque d'évolution possible. Alors qu'un professeur des écoles peut éventuellement alterner les niveaux (CP – CE – CM), un professeur du secondaire aura plus de difficultés.

Mais il existe surtout un point qui pousse un enseignant à se reconvertir : les conditions de travail. Classes surchargées, professeurs non remplacés, violences physiques ou verbales sont aujourd'hui les principales motivations à quitter un poste de professeur. Et puis, à côté de cela, il y a ceux qui désirent suivre un rêve ou une vocation longtemps mis au second plan. Malgré la sécurité de l'emploi, de plus en plus d'enseignants décident de faire une reconversion pour être plus épanoui personnellement et professionnellement.

Les étapes pour faire une reconversion professionnelle

Avant de lancer son projet de reconversion professionnelle, il est utile, voire indispensable, que l'enseignant fasse un bilan de compétences. Cette mise au point sur sa carrière lui permettra de déterminer ses principaux atouts et compétences. Et de voir quel secteur d'activité lui correspond le plus. Pour bénéficier d'un bilan de compétences, l'enseignant doit avoir au moins 10 ans de services effectifs au sein de la fonction publique, qu'ils soient consécutifs ou non. En règle générale, il est financé par l'administration mais l'utilisation du CPF est tout à fait possible. A noter que la durée du bilan ne peut dépasser 24 heures.

S'il a une ancienneté de 3 ans minimum, un enseignant a accès à un parcours de reconversion professionnelle propre aux agents publics : le CFP. Ce congé de formation professionnelle autorise celui ou celle qui en fait la demande, à ne plus occuper sa fonction pendant un certain laps de temps. La durée de cette absence est limitée à 3 ans. Par ailleurs, le CFP peut se dérouler sur une seule ou plusieurs périodes. Si le CFP est morcelé, il faut que chaque période s'étale sur au moins 10 jours. La démarche consiste à demander un congé auprès de l'administration au moins trois mois avant le début de la formation. Le courrier doit stipuler impérativement la période à laquelle l'enseignant s'absente, le type de formation et le nom de l'organisme qui la dispense.

A réception de la demande, l'administration dispose de 30 jours pour donner une réponse. En cas de refus ou de report, elle doit en donner les raisons. Pendant sa reconversion professionnelle, l'enseignant continue de percevoir une rémunération pendant un an. Elle se présente sous la forme d'une indemnité mensuelle à hauteur de 85 % de sa rémunération brute. A noter qu'à la fin de sa formation, il a l'obligation de travailler dans la fonction publique pour une durée équivalente à 3 fois celle pendant laquelle il a reçu des indemnités. Cependant, l'enseignant est en droit de demander une dispense auprès de la commission administrative paritaire, la CAP.

Les métiers les plus adaptés après avoir été enseignant

Pédagogue, organisé, communicant, médiateur parfois, l'enseignant possède des qualités aisément transposables en faisant une reconversion professionnelle. Avant d'envisager de quitter définitivement le secteur public, il peut tout à fait se tourner vers d'autres postes en lien avec l'éducation ou les enfants. Pourquoi pas chef d'établissement ou directeur d'école, psychologue de l'Education Nationale ou inspecteur… ? Il peut également choisir de travailler dans d'autres institutions de la fonction publique comme les bibliothèques ou les musées. Pour cela, il suffit de passer des concours internes.

S'il souhaite quitter le secteur public, là aussi il existe plusieurs possibilités selon ses aptitudes, un savoir-faire spécifique… Certains enseignants deviennent professeurs particuliers ou partent même enseigner à l'étranger. D'autres deviennent écrivains, journalistes ou choisissent un métier pour aider les autres comme psychothérapeute, orthophoniste ou même coach. D'autres encore tentent l'aventure de l'entrepreneuriat.

Reprenez en main votre projet professionnel avec Même Pas Cap !

En tant qu'enseignant vous faites face à différents obstacles tant personnels que professionnels dans votre reconversion. La démarche est longue, vous vous posez beaucoup de questions et vous sentez que vous avez besoin d'aide. Même Pas Cap! est un organisme de formation qui propose des accompagnements personnalisés pour aider à reprendre en main votre projet professionnel. Grâce à notre programme réalisable entièrement à distance, vous pouvez faire votre cheminement à votre rythme et toujours épaulé par l'un de nos coachs. N'attendez plus et prenez contact avec nous !