Devenir orthophoniste
pour sa reconversion

Intervenant sur prescription médicale, l'orthophoniste aide les personnes atteintes de troubles du langage et de la parole. Doté d'une certaine qualité d'écoute, de contact humain et de patience, il accompagne ses patients sur plusieurs séances. Malgré un concours d'entrée en formation très sélectif, l'orthophonie est un secteur qui recrute. Mais devenir orthophoniste doit être une véritable vocation pour une reconversion car c'est un métier qui demande un engagement important. Découvrons en détail le métier de ce professionnel de la santé.

Présentation et missions de l'orthophoniste

Un orthophoniste s'occupe des personnes rencontrant des troubles de la parole et du langage. Retard de langage, défauts de prononciation, difficultés à écrire, dyslexie sont autant de troubles qu'il traite au quotidien. Même si les enfants représentent la majorité de ses patients, l'orthophoniste intervient également auprès des adultes souffrant de problèmes suite à un accident, comme un accident vasculaire cérébral par exemple.

En libéral ou salarié ? C'est l'une des questions que vous vous poserez quand vous choisirez de suivre une formation d'orthophoniste pour votre reconversion. Sachez qu'il travaille principalement en libéral, c’est-à-dire qu'il possède son propre cabinet. Il peut très bien être seul ou faire partie d'un cabinet avec d'autres professionnels tels qu'infirmiers, médecins ou sages-femmes… A l'inverse, il peut faire le choix d'exercer dans des structures publiques comme des hôpitaux ou des PMI.

Outre des connaissances médicales, l'orthophoniste se doit d'avoir des notions de grammaire, de phonétique, de musique ou de dessin pour aider ses patients dans leur rééducation.

Son travail consiste à :

  • détecter les troubles (oraux et écrits) et les traiter rapidement avant qu'ils ne s'aggravent,
  • établir un bilan et un diagnostic,
  • mettre en place un programme de rééducation à base d'exercices pour chaque patient,
  • mettre en place des campagnes de prévention pour conseiller et informer le public

Devenir orthophoniste pour sa reconversion : les qualités nécessaires

En contact permanent avec les autres, l'orthophoniste doit bien évidemment avoir un excellent sens relationnel. Il lui faudra être pédagogue, avoir une capacité d'écoute importante et beaucoup de patience ! En effet, adultes et enfants sont parfois peu coopératifs et cela complique le travail. De plus, il est indispensable d'avoir un bon équilibre personnel pour gérer les différentes pathologies rencontrées.

Le métier d'orthophoniste est un métier très prenant notamment pour les praticiens libéraux qui ne comptent parfois pas leurs heures. Attention donc à bien prendre en compte ce paramètre avant de choisir de devenir orthophoniste pour sa reconversion, surtout si vous avez des enfants.

Etudes et formations pour devenir orthophoniste en reconversion professionnelle

Etre orthophoniste nécessite d'être titulaire du certificat de capacité d'orthophoniste, le CCO, un diplôme qui se déroule sur 5 ans. Toutefois, pour intégrer une école d'orthophonie, il faut passer un concours comprenant des épreuves écrites et orales. Ce concours se prépare en suivant une formation à distance ou en intégrant une école privée. Pour devenir orthophoniste et réussir sa reconversion, il est impératif de s'impliquer à 100 % dans la préparation de cet examen d'entrée reconnu comme être difficile et très sélectif. Pour vous accompagner financièrement dans ce projet, faites appel à votre CPF ou faites une demande de congé dans le cadre d'un projet de transition professionnel auprès de votre employeur.

Carrière et opportunités d'évolution

Diplôme en poche, l'orthophoniste a la possibilité de travailler soit dans un hôpital, dans un centre médical ou dans cabinet libéral avec par exemple d'autres professionnels de la santé. Après plusieurs années d'exercices à l'hôpital et pour faire évoluer sa carrière, il peut décider de s'installer à son compte ou bien préparer un diplôme de cadre de santé, de directeur de soins ou formateur via un concours interne.

S'il est déjà installé en tant que libéral, il peut choisir de se spécialiser, comme par exemple dans le domaine de la surdité ou de la pédiatrie.

Le salaire d'un orthophoniste

Un orthophoniste qui débute en tant que salarié gagne environ 1 600 € bruts par mois. Un salaire qui peut atteindre 3 000 € avec l'ancienneté. Pour un orthophoniste libéral, il en est autrement car sa rémunération varie en fonction de plusieurs critères comme la spécialisation ou le nombre de patients. Par ailleurs, précisons que les honoraires ne sont pas libres mais fixés par convention entre les caisses d'assurance maladie et la profession. Néanmoins, devenir orthophoniste revient à percevoir un revenu moyen mensuel autour de 2 500 € bruts.