La reconversion professionnelle pour un éducateur spécialisé

L'éducateur spécialisé a pour mission d'accompagner les personnes en difficulté, notamment dans leur démarche d'autonomie ou de réinsertion. Métier dur psychologiquement et émotionnellement, il lui arrive parfois de ne plus pouvoir gérer certaines situations ou de ne pas avoir les moyens nécessaires pour aider ceux qui ont en besoin. Face à une impasse, l'éducateur spécialisé préfère se diriger vers une reconversion professionnelle. Mais quel métier peut-il exercer ? Et comment y parvenir ?

Pourquoi se reconvertir en tant qu'éducateur spécialisé

Véritable vocation professionnelle, éducateur spécialisé n'est pas un métier dans lequel on arrive par hasard. Faire preuve d'écoute, d'empathie, avoir les nerfs solides font partie des qualités requises pour exercer cette profession. Pourtant, il se heurte à diverses difficultés qui l'handicapent dans l'exercice de sa profession. Pression, manque de moyens, violence dans les foyers pour jeunes, un salaire qui ne correspond pas au travail ni à l'investissement fournis, amènent un éducateur spécialisé à vouloir faire une reconversion professionnelle.

Les étapes pour faire une reconversion professionnelle

L'éducateur spécialisé travaille soit dans le secteur public, soit dans le secteur privé. Pour se reconvertir, il faudra suivre les étapes propres à chaque secteur. Comme dans toute démarche de reconversion, il ne faut pas omettre une première étape essentielle, celle du bilan de compétences. Il permettra de mettre en exergue compétences et capacités et d'aiguiller ainsi l'éducateur spécialisé dans la bonne direction.

La reconversion pour un éducateur spécialisé de la fonction publique

La fonction publique propose à l'éducateur spécialisé une reconversion appelée congé de formation professionnelle, le CFP. Qu'il travaille dans la fonction publique d'Etat, territoriale ou hospitalière, les conditions sont quasiment les mêmes. Il faut avoir au moins 3 ans de service effectif. S'il est contractuel dans la fonction publique territoriale ou d'Etat, il doit en plus travailler depuis un an dans la même structure. En outre, la durée de la reconversion ne peut pas dépasser 3 ans.

La demande de congé est à envoyer à l'administration. Elle précise la durée de la formation ainsi que les dates et l'organisme qui s'en charge. Selon le versant de la fonction publique, elle doit se faire au moins 2, 3 ou 4 mois avant le début de la formation. Le CFP est accordé sous réserve de nécessité de service. Mais aussi dans la limite des crédits disponibles pour l'éducateur qui travaille dans la fonction publique hospitalière ou d'Etat. L'administration dispose d'un délai de 30 jours pour répondre favorablement ou non, ou si elle décide de reporter la reconversion. En cas d'accord, elle lui versera une indemnité équivalente à 85 % de sa rémunération brute et de son indemnité de résidence. Particularité pour la fonction publique hospitalière : la demande de prise en charge est à faire auprès de l'ANFH.

La reconversion pour un éducateur spécialisé dans le privé

Dans le secteur privé, un éducateur spécialisé bénéficie du CPF de transition professionnelle pour son projet de reconversion. C'est un dispositif qui permet de faire et de financer une formation en étant en CDI ou en CDD. Néanmoins, il est exigé d'avoir au moins deux ans d'activité professionnelle et de respecter les conditions propres à chaque contrat. La demande de CPF de transition professionnelle se fait par courrier au plus tard 120 ou 60 jours avant le début de la formation, selon si elle dure plus ou moins de 6 mois. Elle doit indiquer les dates, la durée, l'intitulé et l'organisme de formation. L'employeur dispose de 30 jours pour répondre et donner ou non son accord ou reporter la demande.

A noter que la formation doit être éligible au CPF et faire partie du RNCP. Dès l'acceptation de l'employeur, la seconde étape consiste à solliciter la prise en charge de la formation. Soit auprès du Fongécif jusqu'au 31 décembre 2019, soit auprès d'une CPIR dès le 1er janvier 2020. Par ailleurs, l'éducateur spécialisé continuera de percevoir la même rémunération s'il gagne l'équivalent ou moins de deux fois le SMIC. Ou bien 90 % de son salaire initial, s'il touche plus de deux fois le SMIC.

Les métiers les plus adaptés après avoir été éducateur spécialisé

Avec ses nombreuses qualités et compétences professionnelles, un éducateur spécialisé dispose de plusieurs solutions pour sa reconversion professionnelle. S'il travaille dans la fonction publique, il peut passer des concours internes pour intégrer une autre profession. Il peut devenir chef de service, directeur d'établissement social, formateur. Ou encore enseignant, professeur des écoles, conseiller d'orientation, assurer des fonctions de management ou travailler dans l'ingénierie sociale. Divers diplômes ou certificats permettent d'y accéder via une reconversion professionnelle.

Reprenez en main votre projet professionnel avec Même Pas Cap !

Après mûres réflexions, vous avez décidé d'opérer un tournant dans votre carrière professionnelle d'éducateur spécialisé. Mais prendre une telle décision peut rendre fébrile. Organisme de formation, Même Pas Cap! accompagne ceux et celles qui désirent mettre en place leur nouveau projet professionnel. Nous nous adaptons à vos contraintes personnelles et professionnelles et proposons un programme à distance. Vous travaillez sur votre projet à votre rythme et nos coachs restent à votre disposition pour répondre à vos questions. N'attendez plus pour reprendre en main votre carrière et contactez-nous !

Vous vous interrogez
sur votre avenir ?

Téléchargez notre guide et commencez à construire la vie professionnelle qui vous ressemble !

Ce champ est obligatoire et seuls les lettres et les caractères ", . ' -" sont acceptés

Oops, ton adresse email semble incorrecte