Devenir maraîcher pour sa reconversion

Spécialiste des légumes, le maraîcher s’occupe de toute la chaîne de production, des semis jusqu’à la commercialisation de ses cultures. Métier physique nécessitant patience et persévérance, ce professionnel de l’agriculture est un véritable amoureux de la terre, de la nature et du travail bien fait. Si vous aussi vous avez envie d’un retour à la terre, voici tout ce qu’il faut savoir pour devenir maraîcher pour sa reconversion.

Présentation et missions du métier de maraîcher

Le maraîcher est celui qui cultive les légumes que vous achetez au marché ou au supermarché. En plein champ ou dans une serre, chaque maraîcher choisit son mode de production.

Devenir maraîcher consiste dans un premier temps à préparer les sols puis à y déposer les semis, c’est-à-dire les graines, et/ou à repiquer des plants qui ont préalablement poussé dans des pots. Pour assurer une bonne croissance de ses cultures, il apporte engrais et fertilisant tout en les protégeant des maladies et des nuisibles. L’arrosage fait également partie de son travail. Puis vient le temps de la récolte. Il conditionne ensuite toute sa production avant de la vendre aussi bien à des professionnels tels que les grossistes ou la grande distribution qu’à des particuliers.

Devenir maraîcher pour sa reconversion : les qualités nécessaires

Comme tout métier lié à la production agricole, il faut être un véritable passionné de la terre et de la nature pour devenir maraîcher. Il faut également beaucoup de patience et de persévérance, car parfois, tout ne se déroule pas comme prévu. En effet, maladies ou aléas climatiques peuvent endommager les cultures et fortement réduire la production. Pour obtenir des légumes de qualité et une production suffisante, le maraîcher se doit d’être incollable sur toutes les techniques de culture.

À chaque mois ses cultures ! Une organisation minutieuse est donc indispensable pour planifier en temps et en heure les semis et les repiquages. Lors de la récolte, le maraîcher doit faire preuve de beaucoup de flexibilité, car c’est une période qui demande beaucoup d’investissement sans être regardant sur les jours et les horaires.

Être maraîcher demande également un minimum d’endurance et d’avoir une bonne condition physique. Ce professionnel de la production de légumes est en effet souvent baissé ou accroupi, des positions qui ne sont pas confortables au quotidien.

Enfin, pour entretenir de bonnes relations avec ses partenaires et ses clients, et les faire perdurer, le maraîcher possède des qualités relationnelles avérées, mais aussi un certain sens du commerce.

Études et formations pour devenir maraîcher

Il existe plusieurs parcours de formation pour être maraîcher. En tant qu’actif, la formation continue est un excellent moyen pour se réorienter et le certificat de qualification professionnelle (CQP) ouvrier spécialisé en productions légumières est particulièrement adapté pour devenir maraîcher pour sa reconversion. La formation dure moins d’un an et permet d’obtenir les compétences nécessaires pour exercer ce métier.

Parmi les autres formations qualifiantes existantes, il y a :

  • le CAPA métiers de l’agriculture ;
  • le BPA travaux des productions horticoles (après le CAPA) ;
  • le BP responsable d’atelier de productions horticoles (après le CAPA) ;
  • le bac pro productions horticoles ;
  • le BTSA production horticole.

À noter que le BTSA permet d’accéder plus rapidement à des postes avec des responsabilités. De même, pour toutes celles et ceux qui souhaiteraient s’orienter vers l’agriculture biologique, le certificat de spécialisation conduite de productions en agriculture biologique et commercialisation apporte une réelle valeur ajoutée à votre parcours de reconversion.

Ne pas oublier non plus que le CPF peut être mobilisé pour toutes les formations et certifications enregistrées au RNCP.

Carrière et opportunités d'évolution

Devenir maraîcher, c’est entrer dans un secteur dynamique où la demande est importante. Se reconvertir dans cette voie offre donc de nombreuses opportunités d’emploi comme devenir employé au sein d’une exploitation agricole ou d’une entreprise maraîchère. S’il exerce à son compte, le maraîcher exploite ses propres terres ou bien il les loue. Il peut choisir de travailler seul ou en association avec d’autres maraîchers.

Avec suffisamment d’expérience, un maraîcher avec le statut de salarié peut monter en grade et occuper un poste de chef d’équipe ou de culture. Il peut également choisir de monter sa propre affaire et devenir indépendant. S’il est déjà à son propre compte, alors se spécialiser est une possibilité d’évolution professionnelle en optant par exemple pour la culture biologique ou pour la culture sous serre.

Le salaire du maraîcher

Un maraîcher qui obtient un premier emploi gagne le SMIC soit un salaire brut mensuel de 1 600 euros. Bien qu’acquérant de l’expérience au fil du temps, sa rémunération augmente peu : environ 1 800 euros même après plusieurs années d’activité professionnelle.
Vous vous interrogez
sur votre avenir ?

Téléchargez notre guide et commencez à construire la vie professionnelle qui vous ressemble !

Ce champ est obligatoire et seuls les lettres et les caractères ", . ' -" sont acceptés

Oops, ton adresse email semble incorrecte

Mon bilan pour 0€, c'est possible !
Tester mon éligibilité en 2 minutes sur notre simulateur gratuit.