Se reconvertir dans l’agriculture

L’agriculture est l’un des secteurs vers lequel se tournent les personnes en quête de reconversion. Une reconversion à l’opposé de ce qu’elles faisaient auparavant, plus proche de leurs valeurs, avec une réellevolonté de retourner aux sources. Et puis avec l’envie de manger mieux etde consommer local, les professionnels de l’agriculture sont en première ligne pour fournir celles et ceux qui désirent acheter des produits de leur région. Autonome, travailleur et passionné par la terre, tel est le profil pour se reconvertir dans l’agriculture. Si vous vous reconnaissez dans ce portrait, pourquoi ne pas sauter le pas ?

Présentation et missions des métiers de l’agriculture

L’agriculture regroupe un vaste domaine de métiers. L’agriculteur ou exploitant agricole de son autre dénomination, et l’ouvrier agricole ne sonten effet pas les seuls à faire partie de ce secteur multidisciplinaire. Le maraîcher, le vigneron, le viticulteur, l’arboriculteur ou encore l’horticulteur sont des professions offrant des perspectives de carrière après une reconversion dans l’agriculture.Leurs missions sont très diverses.

En voici quelques exemples. L’agriculteur cultive des céréales, produit des fruits et/ou des légumes, ou bien élève des animaux. Le vigneron cultive des vignes et produit du vin. Le maraîcher prépare la terre pour les semis de légumes et de plantes aromatiques, s’occupe des plantations, de la récolte et de la vente de ses produits. L’arboriculteur, de son côté, s’emploie à l’entretien des arbres detoutes sortes (fruitiers, forestiers...)

Se reconvertir dans l’agriculture : les qualités nécessaires

Travailler dans l’agriculture est une décision mûrement réfléchie, car cela demande beaucoup d’investissement personnel. En effet, c’est un secteur où l’on ne compte pas ses heures et où les week-ends sont rarement propices au repos. Alors bien sûr, la passion de la terre est inhérente aux métiers agricoles.

Sans elle, il est plus difficile, voire impossible, de s’investir pleinement dans son activité. Avoir une bonne condition physique est également indispensable pour se reconvertir dans l’agriculture. Conduire des engins agricoles, porter des charges lourdes, selever tôt, se lever la nuit pour les naissances si vous devenez éleveur d’animaux, se baisser pour récolter, etc. sont autant d’efforts physiques au quotidien.

Il faut donc pouvoir suivre le rythme !Posséder des notions de gestion et de comptabilité est un plus si vous souhaitez gérer votre propre exploitation agricole.

Études et formations pour se reconvertir dans l’agriculture

Il n’est pas forcément nécessaire de posséder un diplôme pour travailler dans l’agriculture. Néanmoins, il est quand même intéressant d’acquérir certaines compétences pour réussir à gérer une exploitation et la rendre pérenne.

Il existe plusieurs formations ouvrant les portes de l’agriculture :

  • un bac pro conduite et gestion de l’exploitation agricole suivi du BEPA, le brevet d’études professionnelles agricoles ;
  • le BPA, brevet professionnel agricole ;
  • le BTA, brevet technique agricole ;
  • le BPREA, brevet professionnel responsable d’entreprise agricole permet quant à lui d’acquérir des notions supplémentaires en gestion d’entreprise agricole.
En parallèle, d’autres filières permettent de se reconvertir dans d’autres métiers liés à l’agriculture. Voici quelques exemples de parcours accessibles aussi en formation continue :
  • maraîcher, horticulteur : BPA travaux des productions horticoles spécialité horticulture ornementale et légumière ou bac pro productions horticoles ;
  • métiers du vin : CAPA vigne et vin ou BTSA viticulture-œnologie.
Si vous avez travaillé dans le secteur de l’agriculture pendant au moins trois ans sans avoir de diplôme, sachez que vous avez la possibilité d’obtenir une certification professionnelle par l’intermédiaire de la VAE, la validation des acquis de l’expérience. De même, rappelez-vous que certaines formations sont en mesure d’être financées grâce au compte personnel de formation.

Carrière et opportunités d'évolution

Une reconversion dans l’agriculture vous ouvre deux portes : soit être exploitant agricole (propriétaire ou locataire des terres), soit être ouvrier agricole. Dans le premier cas, à moins de faire partie d’une famille qui possède déjà une exploitation, il vous faudra trouver vos propres terres. Pour certains métiers, cela s’avère plus facile que d’autres.

Tel est le cas pour travailler dans les métiers du vin où acheter des terres relève d’un véritable parcours du combattant. Misez dans ce cas sur la location de parcelles de vignes, qui est plus répandue. Après plusieurs années à exercer la même profession, les travailleurs agricoles peuvent avoir envie de changer.

Un agriculteur peut s’orienter vers un autre type de production, un viticulteur peut devenir vigneron, le maraîcher peut se spécialiser dans les arbres en tous genres en devenant arboriculteur... Ceux qui travaillaient pour le compte d’un exploitant agricole ont la possibilité de se mettre à leur compte.

Le salaire des métiers de l’agriculture

Dans le secteur de l’agriculture, le salaire dépend de deux choses : du type d’exploitation et de sa taille. Néanmoins, lorsqu’un agriculteur démarre son activité, sa rémunération mensuelle tourne autour de 1 400 euros brut. Puis elle évolue au fil du temps grâce notamment à la notoriété de l’exploitation.

Vous vous interrogez
sur votre avenir ?

Téléchargez notre guide et commencez à construire la vie professionnelle qui vous ressemble !

Ce champ est obligatoire et seuls les lettres et les caractères ", . ' -" sont acceptés

Oops, ton adresse email semble incorrecte