10 conseils pour travailler la confiance en soi

La confiance en soi est essentielle pour faire son bout de chemin dans la vie. Sans elle, il est bien plus difficile d’aller de l’avant. Contrairement à ce que l’on peut penser, ce n’est pas quelque chose d’inné, loin de là. La confiance en soi s’acquiert au fil du temps au travers de nos diverses expériences. Elle reste néanmoins fragile et doit être travaillée régulièrement. Voici 10 conseils pour travailler la confiance en soi et ainsi avoir une vie personnelle et professionnelle épanouie.

Accepter qui vous êtes

Le tout premier conseil que l’on pourrait donner pour travailler la confiance en soi, c’est de s’accepter tel que l’on est. Stop aux comparaisons qui font perdre l’estime de soi ! Se comparer de façon constructive, oui, mais le faire de façon négative, non. Votre collègue travaille plus vite que vous ? Au lieu de vous sentir rabaissé, demandez-vous comment améliorer votre productivité.

Ne vous cachez pas non plus derrière une façade. Restez vous-même. L’authenticité est nettement plus appréciée et évite des malentendus. Et puis, ne dit-on pas : « chassez le naturel, il revient au galop ? » Chacun est comme il est, avec ses qualités et ses défauts. N’oubliez pas : personne n’est parfait, même si certains tendent à nous le faire croire. D’ailleurs, c’est la diversité de chacun d’entre nous qui fait la richesse des échanges et des expériences de vie.

Soyez donc fier(e) de vous, de vos décisions et de ce que vous entreprenez au quotidien même s’il y a des loupés. Ils font partie de la vie et ça aussi il faut l’accepter.

S’autoriser à échouer

Échouer n’est pas une fatalité. L’échec est notre compagnon de vie depuis… toujours ! Rappelez-vous vos premières fois : premiers pas, première fois sur le vélo sans les petites roues, premier rendez-vous, premier entretien d’embauche… Ont-elles toutes été des réussites ? Probablement pas. En outre, il n’y a aucune honte à connaître des échecs, car ils permettent justement de nous améliorer. De grands dirigeants ont commis des erreurs et ils se sont relevés en analysant le comment du pourquoi, puis ils ont rectifié le tir.

Le fait de s’accorder le droit d’échouer est par ailleurs une excellente chose pour travailler la confiance en soi. En effet, cela permet d’être beaucoup moins dur avec soi-même, d’être plus tolérant et de relâcher la pression. Si vous faites de votre mieux, pourquoi vous en vouloir indéfiniment ? Arrêtez de ruminer, comprenez vos erreurs et passez à autre chose.

Apprendre à s’écouter

Dans confiance en soi, il y a « soi », c’est-à-dire « vous ». Pour optimiser votre confiance en vous-même, vous devez vous écouter. Qui mieux que vous sait ce qu’il vous faut pour être épanoui ? Votre intuition vous dit que ce n’est pas le bon moment de faire telle ou telle chose ? Suivez-la et peu importe si votre entourage, pro ou perso, vous affirme le contraire. Vous avez le droit d’avoir votre propre opinion sans pour autant manquer de respect vis-à-vis des autres. Prendre des décisions par soi-même est un véritable boost pour la confiance en soi. Vous montrez que vous êtes capable de prendre en main votre vie, vos projets et que vous assumerez les résultats.

Se féliciter de ses actions

Si vous avez mené un projet à bien, quel qu’il soit, n’attendez pas systématiquement un retour, un remerciement de votre entourage même si c’est toujours appréciable bien sûr (reconnaissance quand tu nous tiens). Vous avez parfaitement le droit de vous féliciter vous-même du travail accompli. Attention, il ne s’agit nullement de vous mettre en avant avec un « moi je », mais bel et bien de vous complimenter, car vous vous êtes donné les moyens. Peut-être avez-vous surmonté des obstacles ou mis du temps à en venir à bout. Peu importe, vous pouvez être fier(e) du résultat obtenu. S’autocongratuler fait donc partie des nombreux conseils pour travailler la confiance en soi, mais aussi pour la renforcer au quotidien.

Apprendre à dire non

Il est difficile pour vous de dire non par peur de vous sentir rejeté(e) ou bien parce que vous êtes d’un naturel à rendre service ? Dire oui à tout et à tout le monde affecte grandement votre confiance en vous, car vous n’êtes plus maître de votre temps. Ce temps nécessaire dont vous avez besoin pour gérer l’ensemble de vos obligations professionnelles et personnelles. Conséquence ? Vous êtes débordé(e), sous pression, vous n’arrivez pas à tout faire et vous perdez peu à peu la confiance en vos capacités.

Il est temps de dire stop et de regagner la confiance en soi en apprenant à dire non ! Ce n’est pas parce que vous refusez d’aider un collègue ou un ami qu’il vous en tiendra rigueur. Il suffit de lui expliquer qu’à cet instant précis vous n’avez pas le temps, mais dès que cela est possible, ce sera avec grand plaisir. Vous avez vous aussi des obligations et il n’y a pas de raison de vous surcharger pour alléger quelqu’un d’autre.

Prendre des initiatives pour travailler la confiance en soi

Pour augmenter la confiance en soi, rien de tel que de prendre des initiatives. Soyez audacieux(se) ! Ne laissez pas systématiquement les autres passer à l’action en premier. Vous avez des idées, des suggestions pour un projet ? Soyez-en l’initiateur(rice). En un seul mot : osez ! C’est en faisant le premier pas que vous développerez petit à petit votre assurance. Les prochaines initiatives n’en seront que facilitées, car votre confiance en vous aura grandi.

Affronter ses peurs en prenant des risques

Prendre des risques est essentiel pour travailler la confiance en soi. Comment prouver à vous-même, mais aussi aux autres, que vous êtes capable de réaliser telle ou telle chose si vous n’affrontez pas vos peurs ? La peur du jugement, la peur de l’échec ou encore la peur de ne pas savoir ne doit pas être un frein dans vos actions. Si vous vous arrêtez à ces pensées limitantes, vous ne parviendrez jamais à aller au-delà des difficultés. Vous risquez donc de perdre progressivement la confiance que vous avez en vous. Pour travailler cela, il faut donc oser, se jeter à l’eau et accepter les conséquences, bénéfiques ou non.

Se fixer des objectifs réalistes et réalisables

Lorsque l’on souhaite apporter des changements importants dans sa vie, l’idéal est d’y aller pas à pas en se fixant des objectifs, des paliers. Mais attention, pas n’importe comment. Il est impératif que les objectifs soient réalistes et réalisables, une condition sine qua non pour éviter toute déception, toute désillusion et bien évidemment toute perte de confiance en soi. Quoi de plus démoralisant et frustrant que de ne pas parvenir à réaliser un rêve, un projet parce qu’il a mal été préparé ?

Pour déjouer le piège de voir trop grand, il est judicieux de faire le point sur ce que vous savez faire, sur vos atouts, vos points faibles, etc. Par exemple, si vous avez envie de changer de métier, ne vous lancez pas dans une reconversion tête baissée. Mettez au jour vos compétences, vos forces et vos connaissances grâce au bilan de compétences notamment. À vos côtés, un coach ou un conseiller vous aidera à mettre en place un projet professionnel qui tient la route ainsi que divers objectifs, eux aussi réalistes et réalisables. Avec lui, vous travaillerez également la confiance en soi, primordiale pour réussir votre projet.

postuler-image

Oser demander de l’aide

Se débrouiller seul(e) est tout à fait honorable. Toutefois, solliciter une aide extérieure peut se révéler indispensable, notamment pour travailler et pousser la confiance en soi. Certains événements nécessitent de faire appel à une tierce personne, car il est impossible d’y arriver seul(e). Ainsi, pour éviter de perdre confiance en vous, osez demander de l’aide, et ce, que ce soit auprès d’un proche, d’un collègue de travail ou d’un professionnel.

Par leurs mots et leurs actions, ils vont vous aider à accomplir votre mission et par la même occasion à vous redonner confiance grâce à leur objectivité et leur bienveillance.

Penser positif 

C’est un fait, les coups durs arrivent et plombent le moral. En revanche, il n’est pas sain de rester confiné dans un esprit de négativité, car il impacte la confiance en soi. Pensez positif ! Après la pluie vient toujours le beau temps. Ce n’est pas en ressassant sans cesse les choses que celles-ci vont s’arranger plus rapidement. Renversez la tendance en adoptant la positive attitude : concentrez-vous sur ce qui vous est arrivé de mieux, pensez aux belles choses en cours et à venir, et surtout, lâchez prise. Vous verrez que vous vous sentirez beaucoup mieux, moins stressé et avec une nouvelle force pour affronter les prochains obstacles… et la joie de retrouver une certaine confiance en ses décisions.

POUR ALLER PLUS LOIN

Vous vous interrogez
sur votre avenir ?

Téléchargez notre guide et commencez à construire la vie professionnelle qui vous ressemble !

Ce champ est obligatoire et seuls les lettres et les caractères ", . ' -" sont acceptés

Oops, ton adresse email semble incorrecte

Mon bilan pour 0€, c'est possible !
Tester mon éligibilité en 2 minutes sur notre simulateur gratuit.