Peut-on faire un bilan de
competences sans avertir l'employeur ?

Même s'il peut émaner de l'entreprise, le bilan de compétences est en grande majorité une démarche venant du salarié. Baisse de motivation, ennui, changement d'objectifs professionnels, nombreuses sont les raisons qui poussent une personne à vouloir changer de vie professionnelle. Et le bilan de compétences est là pour aiguiller ceux qui souhaitent donner un second souffle à leur carrière. Pourtant, certains souhaitent rester discret dans leur démarche. Mais a-t-on le droit de faire un bilan de compétences sans avertir l'employeur ? Quelles sont les conditions et comment obtenir un financement ? Même Pas Cap! fait le point.

Le bilan de compétences : une démarche personnelle sans droit de regard extérieur

Il est révolu le temps où l'on travaillait dans la même entreprise ou exerçait le même métier toute sa vie. Mais il n'est parfois pas si simple de se reconvertir. C'est pourquoi le bilan de compétences existe pour aider et accompagner les salariés qui souhaitent évoluer. Cette démarche est entièrement personnelle et délibérée sans que personne n'ait le droit d'y mettre son veto.

Or, vouloir évoluer, changer de métier ou créer ou reprendre une entreprise, nécessite-t-il d'en parler à son employeur ? Oui, mais en temps voulu seulement. En effet, si votre projet en est à ses débuts et que vous préférez attendre avant de lui en toucher un mot, vous n'avez aucune obligation envers lui. La discrétion peut être un avantage pour éviter tout conflit ou malentendus qui pourraient altérer votre entente mutuelle. Nombre de salariés imaginent également une réaction réfractaire de leur hiérarchie, à qui ils demandent de financer un projet personnel pour évoluer… ailleurs ! Il est vrai que la situation peut s'avérer assez délicate et empêcher certains de franchir le pas. Pourtant, le bilan de compétences est un dispositif auquel il ne faut pas faire l'impasse.

La question qui se pose alors : puis-je quand même faire un bilan de compétences sans avertir mon employeur ? Et la réponse est oui, sans problème en respectant une seule et unique condition : qu'il se déroule en dehors des heures de travail. Vous n'avez ainsi aucun compte à rendre et vous pouvez réaliser votre bilan en toute sérénité.

Les clés pour réussir son bilan de compétences sans avertir l'employeur

C'est bon ! Vous avez la confirmation qu'il est possible de réaliser un bilan de compétences sans demander un accord préalable à votre employeur. Désormais, les cartes sont entre vos mains et à vous de mener à bien votre projet. La toute première chose à faire, trouver un centre et pour cela n'hésitez pas à suivre nos conseils. Une fois sélectionné, informez votre conseiller que vous réalisez votre bilan sans en avoir informé votre employeur. Il fera ainsi en sorte de programmer vos entretiens sans risque éventuel de croiser un autre salarié de l'entreprise. Mais aussi pour faire coïncider votre emploi du temps personnel et professionnel.

Rappelez-vous que votre bilan de compétences se déroulera forcément en dehors du temps de travail. Les créneaux disponibles sont donc plus restreints : le midi, le soir et le week-end. Vos congés ou vos RTT sont également des moments opportuns pour réaliser votre bilan de compétences sans avoir besoin d'avertir l'employeur.

Comment financer un bilan de compétences en dehors du temps de travail ?

Mais si je n'avertis pas mon employeur, comment vais-je financer mon bilan de compétences ? Par mes propres moyens ? Eh bien non, rassurez-vous, puisque le compte personnel de formation (CPF) permet de financer tout dispositif en lien avec la reconversion ou l'évolution professionnelle. Et le bilan de compétences en fait partie ! Pour chaque année travaillée, votre compte se crédite de 500 euros, que vous soyez à temps plein ou à temps partiel. Le montant est, quant à lui, plafonné à 5 000 euros. De quoi financer sans problème votre bilan au bout de quelques années d'activité professionnelle.

Le CPF est strictement personnel et son utilisation ne dépend que de vous. Votre entreprise ne connaît pas le montant dont vous disposez et n'a pas non plus à en être informée. Vous êtes donc libre de l'utiliser comme bon vous semble et donc de pouvoir faire un bilan de compétences sans avoir besoin d'avertir votre employeur. En outre, vous bénéficiez d'un accompagnement pour monter votre dossier de financement via le centre que vous aurez choisi.

Avec Même Pas Cap!, nul besoin d'avertir votre employeur pour réaliser un bilan de compétences

Combiner vie personnelle et familiale, vie professionnelle et bilan de compétences en dehors du temps de travail, rien de plus simple avec Même Pas Cap!. Grâce à notre programme 100 % digitalisé, tous les entretiens se déroulent par vidéoconférence avec un coach professionnel. Choisissez vos créneaux (le soir ou le week-end par exemple) et avancez progressivement dans votre bilan de compétences sans avertir votre employeur.
Vous vous interrogez
sur votre avenir ?

Téléchargez notre guide et commencez à construire la vie professionnelle qui vous ressemble !

Ce champ est obligatoire et seuls les lettres et les caractères ", . ' -" sont acceptés

Oops, ton adresse email semble incorrecte