Devenir prothésiste ongulaire pour sa reconversion

Très souvent malmenés, les ongles s’abîment vite, ils se cassent et se dédoublent. Pour leur redonner une belle apparence ou pour les embellir, c’est vers la prothésiste ongulaire que l’on se tourne. Métier essentiellement féminin, il est en pleine croissance et offre ainsi d’intéressants débouchés. Si vous êtes dotée d’une certaine créativité, d’une grande habileté et que vous aimez prendre soin des autres, alors devenir prothésiste ongulaire est une idée de reconversion dans le domaine de la beauté .

Présentation et missions du métier de prothésiste ongulaire

Aussi appelée styliste ongulaire, la prothésiste ongulaire est la spécialiste de la beauté des ongles. Elle coupe, lime, entretient et décore les ongles des mains et des pieds. Ses missions sont très diverses et consistent à :

  • redonner un aspect uniforme aux ongles ;
  • poser du vernis ;
  • poser de faux ongles ;
  • mettre des extensions en utilisant du gel ou de la résine ;
  • réaliser des french manucures ;
  • dessiner des motifs que l’on appelle le nail art ;
  • décorer les ongles avec des bijoux, des strass, des stickers, etc. ;
  • faire du remplissage lorsque les ongles ont repoussé.

Devenir prothésiste ongulaire ne se limite pas à ces aspects techniques. Cette professionnelle de la beauté des ongles s’occupe également du nettoyage et de la stérilisation de son matériel pour éviter d’éventuelles transmissions de maladies. Elle accueille les clients, les conseille et prend les rendez-vous.

Il faut savoir que le soin des ongles n’est pas adapté à tout le monde en raison des produits utilisés. On pense notamment aux femmes enceintes, aux personnes diabétiques ou ayant une allergie. Une prothésiste ongulaire a donc pour mission de bien se renseigner sur l’état de santé de ses clients en amont de toute prestation.

Devenir prothésiste ongulaire pour sa reconversion : les qualités nécessaires

Poser du vernis, réaliser des dessins ou simplement rendre les ongles plus jolis demande de la dextérité, de la précision et de la rigueur. Des qualités indispensables pour se reconvertir en styliste ongulaire. Dans le cas d’une prestation de nail art, la créativité est un vrai plus pour proposer des motifs originaux ou répondre à des demandes spécifiques. Chaque personne possédant sa propre nature d’ongle, la prothésiste ongulaire doit s’adapter à chacun de ses clients.

Avoir une apparence soignée et un bon relationnel est bien sûr essentiel pour exercer ce métier. En effet, cette professionnelle des ongles accueille les clients et se doit d’être impeccable pour renvoyer une bonne image. Comme pour tout soin corporel, les règles d’hygiène sont strictes et la styliste ongulaire ne doit pas y déroger.

Études et formations pour devenir prothésiste ongulaire

Se reconvertir dans le métier de prothésiste ongulaire n’exige pas de diplôme. Néanmoins, suivre une formation est fortement recommandé pour acquérir certaines notions, mais surtout pour évoluer professionnellement. De plus, une styliste ongulaire ne s’occupe pas que de la beauté des ongles, elle propose d’autres prestations comme le maquillage par exemple. De ce fait, posséder un diplôme est un plus pour devenir prothésiste ongulaire pour sa reconversion.

Le CAP esthétique cosmétique parfumerie est la formation la plus complète pour accéder à ce métier. Il dure deux ans et peut être complété par un BP esthétique cosmétique parfumerie. Dans le cadre d’une reconversion, le CQP* styliste ongulaire permet d’intégrer le marché du travail plus rapidement. Toutes ces formations sont éligibles au CPF.

*CQP = certificat de qualification professionnelle

Carrière et opportunités d'évolution

Devenir prothésiste ongulaire pour sa reconversion revient à travailler dans un institut de beauté, un salon de coiffure, un spa, un grand magasin ou encore dans un bar à ongle (un nail bar). Ce métier est en pleine croissance, les postes à pourvoir sont donc de plus en plus nombreux.

Devenir indépendant est une autre solution pour exercer ce métier lié à la beauté des ongles. Pour s’assurer une rémunération suffisante, la styliste ongulaire devra démarcher pour se créer une clientèle et la fidéliser. En exerçant à son compte, cette professionnelle peut prendre soin des ongles dans un salon ou bien directement au domicile de ses clients.

Après plusieurs années d’exercice, la prothésiste ongulaire salariée peut devenir directrice d’un institut, se spécialiser dans un nail art spécifique ou encore ouvrir son propre salon.

Le salaire de la prothésiste ongulaire

Lorsqu’elle commence à travailler, la prothésiste ongulaire perçoit un salaire brut mensuel équivalent au SMIC, soit environ 1 600 euros. Avec l’expérience, celui-ci augmente jusqu’à atteindre 1 900 euros. En étant installée à son compte, sa rémunération dépendra du volume de sa clientèle et donc de sa notoriété.
Vous vous interrogez
sur votre avenir ?

Téléchargez notre guide et commencez à construire la vie professionnelle qui vous ressemble !

Ce champ est obligatoire et seuls les lettres et les caractères ", . ' -" sont acceptés

Oops, ton adresse email semble incorrecte

Mon bilan pour 0€, c'est possible !
Tester mon éligibilité en 2 minutes sur notre simulateur gratuit.