Devenir photographe pour sa reconversion

Jouer avec la lumière ou avec les contrastes, réaliser des portraits, prendre un moment de vie sur le vif, le photographe connaît toutes les techniques pour réaliser des photos extraordinaires. Bien que nombre d’entre nous s’essaient à la photo grâce à des appareils de plus en plus perfectionnés, nous n’avons pas tous l’outil indispensable pour être un bon professionnel : le coup d’œil qui détermine immédiatement comment sublimer une photo. Néanmoins, si vous savez procurer des émotions à travers vos photos, alors n’attendez plus pour devenir photographe pour votre reconversion.

Présentation et missions du métier de photographe

Pour immortaliser des moments précieux, pour illustrer un magazine ou bien pour réaliser un reportage photos, c’est auprès d’un photographe que l’on s’adresse. Ce professionnel de la photo est à même de mettre en valeur ses modèles grâce à ses connaissances et compétences dans ce domaine pointu.

Devenir photographe pour sa reconversion permet de travailler aussi bien en intérieur qu’en extérieur. Avant de démarrer un shooting, le photographe aime parfois faire un premier repérage afin de s’approprier l’endroit et voir où il pourra installer son matériel. Choisir la bonne lumière, le bon angle et le bon cadrage font partie de ses missions afin d’obtenir le meilleur cliché. Une fois la séance terminée, le photographe s’occupe de retoucher les photos pour gommer certains petits détails, accentuer les couleurs… Puis il les envoie à son client.

S’il travaille dans un laboratoire, le photographe va s’occuper des images de A à Z. C’est-à-dire qu’il prend les photos, se charge du tirage, vérifie que la qualité est bonne et ensuite les commercialise.

Devenir photographe pour sa reconversion : les qualités nécessaires

Un joli modèle ou un cadre magnifique ne suffit pas à réaliser de beaux clichés. C’est l’œil du photographe qui va permettre d’obtenir LA photo parfaite. Jouer avec la lumière ou placer le modèle d’une certaine façon, ce sont sa créativité et son imagination qui vont l’aider à faire les meilleures prises de vue. Mais pas seulement. Il est important que le modèle ait une totale confiance dans le photographe. Le relationnel et savoir mettre à l’aise sont donc très importants.

La patience est bien sûr l’une des qualités essentielles pour devenir photographe. Car la première photo est rarement la bonne. Si vous souhaitez vous spécialiser dans les photos animalières, il faudra prendre votre mal en patience pour capter ne serait-ce qu’un moment furtif.

À ces qualités, s’ajoutent des connaissances dans un logiciel de traitement des images et savoir utiliser l’informatique. En effet, avec le boom du numérique, tout passe (ou presque) par les ordinateurs.

Études et formations pour devenir photographe

Nombre de photographes se sont formés en autodidacte et cela suffisait alors pour décrocher un emploi. Même si vous avez un talent certain, il est tout de même préférable de posséder un diplôme. Pour ce faire, il existe plusieurs parcours de formation pour devenir photographe pour sa reconversion, parmi lesquels :

  • le BTS photographie ;
  • l’École nationale supérieure de la photographie (Arles) qui requiert au minimum un bac +2 ;
  • l’École nationale supérieure des arts décoratifs (Paris).

Les deux premières formations sont éligibles au compte personnel de formation. Ce qui vous permet de faire financer votre parcours. Vous pouvez également faire une demande de projet de transition professionnelle auprès de votre employeur.

Carrière et opportunités d'évolution

Devenir photographe pour sa reconversion est une belle opportunité pour exprimer toute sa créativité. Cependant, il faut savoir que le marché est particulièrement saturé. Pour se faire sa place, il est impératif de se démarquer par un style tout personnel. À vous de voir dans quel domaine vous êtes le plus à l’aise et où vous réussissez les plus beaux clichés.

La grande majorité des photographes débutants exerce le plus souvent en indépendant. En effet, sans réel book, qui leur sert de CV, difficile de montrer son travail et de se faire embaucher. Le statut de freelance leur permet de décrocher ponctuellement des missions et ainsi d’enrichir progressivement leur book. Pour décrocher du travail, le photographe indépendant démarche les agences de presse, les magazines, les journaux, les agences de pub, les sites web, les agences de communication, etc.

Pour obtenir un emploi de salarié, le mieux est de commencer en tant qu’assistant-photographe. Auprès d’un professionnel qui exerce depuis longtemps, vous apprendrez les ficelles du métier, ainsi que des trucs et astuces pour réussir vos futures séances de shooting. Mais surtout, vous acquerrez de l’expérience. N’oubliez pas que le photographe exerce aussi dans les laboratoires. Un autre moyen pour obtenir un premier poste en tant que salarié.

Parmi les perspectives d’évolution, le photographe peut décider de se spécialiser : portrait, animaux, photos culinaires, noir et blanc, le choix est vaste. D’un statut de salarié, il peut devenir indépendant ou bien prendre la tête d’une agence de photographes par exemple.

Le salaire du photographe

Le salaire d’un photographe diffère selon son lieu de travail. En agence, le salaire moyen est de 1 800 euros brut par mois contre 1 500 euros dans un laboratoire. Et qu’en est-il du photographe indépendant ? Sa rémunération dépend essentiellement du nombre de missions qu’il décroche. Il peut très bien avoir des demandes récurrentes et/ou réaliser des shootings ponctuels. À lui de fidéliser au maximum ses clients et de démarcher pour avoir du travail de façon régulière.

Vous vous interrogez
sur votre avenir ?

Téléchargez notre guide et commencez à construire la vie professionnelle qui vous ressemble !

Ce champ est obligatoire et seuls les lettres et les caractères ", . ' -" sont acceptés

Oops, ton adresse email semble incorrecte