Devenir paysagiste ou jardinier pour sa reconversion

Aux beaux jours notamment, vous les voyez s’atteler à couper les haies, planter des fleurs, aménager des jardins... Eux, ce sont le jardinier et le paysagiste. Ces deux professionnels ont un rôle important dans la création et l’aménagement des parcs et des jardins. Intervenant aussi bien dans le domaine privé que public, ils offrent par leur créativité de superbes espaces verts. Féru de nature et incollable sur les végétaux, vous ne pouvez plus envisager de travailler entre quatre murs. Peut-être serait-il temps alors de songer à une reconversion pour devenir paysagisteou bien jardinier. Voici comment faire.

Présentation et missions du métier de paysagiste et de jardinier

Paysagiste et jardinier sont deux métiers de la nature. Ce sont deux professions bien différentes où chacun a un rôlebien précis. Le jardinier crée, aménage et entretient les espaces verts, publics ou privés. Il s’occupe dans un premier temps de préparer le sol afin d’y semer et planter diverses variétés de plantes et de fleurs.

C’est luiqui taille et débroussaille pour redonner une forme plus jolie aux haies ou aux arbustes, et fait place nette en ôtant les mauvaises herbes et les feuilles mortes.Devenir paysagiste pour sa reconversion revient à aménager des espaces verts. Pour réaliser ses plans, il se déplace d’abord sur le terrain pour analyser le sol, l’espace... Il choisit les plantes, les arbres, les fleurs, la décoration, l’éclairage, etc. Il prend part aussi bien à des projets urbains que ruraux.

Devenir paysagiste ou jardinier pour sa reconversion : les qualités nécessaires

Pour exercer en tant que jardinier ou paysagiste, il est impératif de connaître parfaitement tous les types de fleurs, de plantes, d’arbres, d’arbustes, etc. Comment sinon en prendre soin ? Les planter à la bonne saison ? Les associer de la bonne façon ?

Il y a donc un minimum de connaissances à avoir sur le sujet. Créer et aménager des espaces verts de façon harmonieuse demande beaucoup de créativité. Il faut pouvoir aussi renouveler ses idées au fil des saisons, afin de toujours proposer quelque chose de nouveau, pour le plaisir des yeux.

Le sens de l’esthétisme devra donc être l’une des qualités du paysagiste. Les plantes,les fleurs et les arbres sont fragiles, il est donc important de les manipuler avec précaution et d’être minutieux et précis. Le paysagiste, comme le jardinier, travaille la plupart du temps en extérieur.

Les deux doivent donc faire face aux variations de climat. Chaleur, vent, pluie font partie des aléas de leur métier. De même, avoir une bonne condition physique est primordial, car ils sont souvent amenés à porter des charges lourdes, telles que des pots, des sacs de terre, tout un tas d’outils...

Études et formations pour devenir paysagiste ou jardinier

Pour se reconvertir dans les métiers de la nature, notamment pour devenirpaysagiste ou jardinier, il existe plusieurs formations. Le BTSA aménagements paysagers ou bien le CAPA jardinier paysagiste permet de se former à ces deux professions.

Si vous souhaitez davantage cibler votre parcours de reconversion professionnellevers le métier de paysagiste, le CAPA – certificat d’aptitude professionnel agricole – travaux paysagers répondra à vos attentes. À noter que le BTSA est un plus pour prendre la direction d’une entreprise.Un diplôme d’État paysagiste est en place depuis 2015.

Il n’y a que cinq écoles en France qui le proposent et on y accède uniquement après un bac +2. La formation dure ensuite trois ans et offre plusieurs choix de carrière.Que ce soit le BTSA, le CAPA ou bien le DE, tous sont éligibles au CPF, le compte personnel de formation. Votre projet de reconversion peut donc être totalement ou partiellement pris en charge par ce dispositif. Découvrez la marche à suivre pour utiliser votre CPF.

Carrière et opportunités d’évolutions

Devenir jardinier pour sa reconversion offre plusieurs perspectives de carrière. Les jardineries bien sûr, mais aussi les collectivités territoriales ont des postes vacants. Après plusieurs années, le jardinier peut évoluer vers un poste avec plus de responsabilités, comme chef d’équipe ou même devenir responsable d’une jardinerie.

La voie pour devenir paysagiste lui est également ouverte.Quant au paysagiste, il est recruté notamment par des exploitations agricoles et horticoles. La fonction publique aussi recherche ce corps de métier. S’il souhaite évoluer, il peut s’orienter vers le métier d’architecte paysagiste ou ingénieur paysagiste.

Enfin, l’un comme l’autre ont l’opportunité de se mettre à leur compte après avoir été salarié. Il est en effet rare de commencer sa carrière en tant que libéral. Pour générer suffisamment de revenus, ils devront se créer une clientèle importante et la fidéliser.

Le salaire du paysagiste et du jardinier

Lorsque le paysagiste et le jardinier obtiennent leur premier emploi, leur salaire mensuel se situe autour de 1 500 euros brut.

Avec les années et l’expérience acquise, ils peuvent percevoir jusqu’à 3 000 euros. En statut libéral, la rémunération est un peu plus élevée. Comptez 2 000 euros au commencement et jusqu’à 4 500 euros. Bien sûr, ce dernier montant fluctue en fonction du volume de la clientèle de chacun de ces professionnels des plantes.

Vous vous interrogez
sur votre avenir ?

Téléchargez notre guide et commencez à construire la vie professionnelle qui vous ressemble !

Ce champ est obligatoire et seuls les lettres et les caractères ", . ' -" sont acceptés

Oops, ton adresse email semble incorrecte