Devenir gestionnaire de paie pour sa reconversion

À la fin du mois, c’est lui qu’attendent avec impatience les employés d’une entreprise. Lui, c’est le gestionnaire de paie, l’employé d’une société ou d’un cabinet d’expertise comptable qui établit les bulletins de salaire. Métier nécessitant une très grande rigueur, il ne consiste pas seulement à reporter des chiffres, mais bel et bien de s’occuper de tout le côté administratif du personnel. Devenir gestionnaire de paie pour sa reconversion conviendra à toutes celles et ceux en quête d’un métier offrant d’intéressantes opportunités d’évolution professionnelle.

Présentation et missions du métier de gestionnaire de paie

Le gestionnaire de paie s’occupe de tout ce qui a attrait à la rémunération des salariés d’une entreprise. Travaillant au sein d’un service RH ou dans un cabinet d’expert-comptable, il édite les bulletins de paie et déclare les cotisations sociales auprès des organismes référents. Mais ses missions ne s’arrêtent pas là. Devenir gestionnaire de paie pour sa reconversion consiste à :

  • préparer les acomptes du personnel qui en fait la demande ;
  • établir le solde de tout compte des salariés qui quittent l’entreprise ;
  • suivre les IJSS, les indemnités journalières de la sécurité sociale en cas d’arrêt maladie, congé maternité… ;
  • mettre en place un tableau de bord pour assurer le suivi des salariés : absence, arrêt, congés…

Le gestionnaire de paie est très attentif dans l’élaboration des bulletins de salaire, car chacun d’entre eux est différent et n’est pas forcément le même d’un mois sur l’autre. En effet, il ne doit pas oublier de mentionner tous les éléments liés à la rémunération, tels que les heures supplémentaires, le montant des tickets restaurants à facturer ou bien le remboursement (total ou partiel selon les entreprises) des titres de transport.

Devenir gestionnaire de paie pour sa reconversion : les qualités nécessaire

Lorsque l’on est gestionnaire de paie, on doit respecter certaines échéances. Être organisé est donc indispensable pour terminer dans les temps les bulletins de salaire et les déclarations sociales notamment. Pour éditer une fiche de paie, la rigueur et la vigilance sont également deux qualités à avoir. Il faut en effet prêter une attention particulière aux chiffres que l’on reporte et aux variables (prime, heures supplémentaires, acompte…) Toute erreur peut être préjudiciable pour le salarié mais aussi pour l’entreprise.

Connaître un logiciel de paie est un vrai plus pour devenir gestionnaire de paie, tout autant que posséder des connaissances dans le droit social et le droit du travail. Ayant accès à des informations confidentielles, comme le montant des salaires des employés, la discrétion est de mise pour occuper ce poste.

Enfin, le gestionnaire de paie est souvent en contact avec les salariés et différents organismes sociaux. Avoir un bon relationnel, à la fois pour répondre aux questions des uns et solliciter l’aide des autres, est important.

Études et formations pour devenir gestionnaire de paie

Pour devenir gestionnaire de paie, voici trois parcours de formation qui s’adaptent très bien dans le cadre d’une reconversion, d’une part par leur durée et d’autre part parce qu’ils peuvent être pris en charge par le CPF ou faire partie d’un projet de transition professionnelle :

  • le DUT gestion des entreprises et des administrations ;
  • le BTS comptabilité et gestion ;
  • le BTS administration.

Carrière et opportunités d'évolution

Pour postuler en tant que gestionnaire de paie, il faut se tourner vers les quatre principaux recruteurs. Il s’agit des cabinets d’expertise comptable, des cabinets de conseil, des centres de gestion des paies et des entreprises. Concernant ces dernières, elles intègrent ce poste au sein de leur service RH ou de leur service comptabilité.

Les possibilités d’évolution sont plutôt intéressantes et offrent l’opportunité d’enrichir son parcours professionnel. Par exemple, devenir gestionnaire de paie dans un service des ressources humaines d’une entreprise permet de viser par exemple le poste de responsable du personnel ou responsable RH. Dans un cabinet comptable, il peut devenir responsable du service paie puis gravir les échelons jusqu’à obtenir le poste de directeur paie.

Un gestionnaire de paie peut également envisager de se diriger vers le secteur de la finance ou de la comptabilité.

Le salaire du gestionnaire de paie

La fourchette du salaire d’un gestionnaire de paie débutant est assez large et le montant varie selon son lieu d’exercice. Dans un cabinet comptable par exemple, son salaire de départ se situe entre 1 500 et 2 000 euros brut mensuels. Alors qu’en entreprise, il se rapproche davantage des 2 000 euros. Au bout de quelques années, la rémunération atteint 2 300 euros et peut même continuer d’évoluer jusqu’à avoisiner les 2 700 euros.

Vous vous interrogez
sur votre avenir ?

Téléchargez notre guide et commencez à construire la vie professionnelle qui vous ressemble !

Ce champ est obligatoire et seuls les lettres et les caractères ", . ' -" sont acceptés

Oops, ton adresse email semble incorrecte