Devenir éducateur de jeunes enfants
pour sa reconversion

Le secteur de la petite enfance comprend de nombreux métiers parmi lesquels l’éducateur de jeunes enfants. Ce dernier assure plusieurs rôles, à la fois auprès des enfants et des parents. Accompagnement et mise en place de projets pédagogiques, éducatifs et sociaux, voilà ses principales missions. Devenir éducateur de jeunes enfants demande notamment patience, empathie, bienveillance, bon relationnel et créativité. Vous vous reconnaissez dans ce portrait ? Même Pas Cap! vous donne toutes les infos pour vous aider dans cette reconversion professionnelle.

Présentation et missions du métier d’éducateur de jeunes enfants

L’éducateur de jeunes enfants – ou EJE – est un spécialiste de la petite enfance et s’occupe tout particulièrement des enfants jusqu’à l’âge de sept ans. Il travaille main dans la main avec d’autres professionnels du secteur tels qu’auxiliaires de puériculture, animateurs de petite enfance, etc.

Sa mission ? Contribuer au développement et à l’épanouissement des enfants par l’intermédiaire de diverses activités. Jeux, lecture, musique, coloriage, dessin font partie des activités quotidiennes. Mais devenir éducateur de jeunes enfants pour sa reconversion ne se limite pas qu’à organiser des animations ludiques et à stimuler la créativité des plus petits. En effet, ce professionnel aide les plus jeunes dans leur apprentissage de l’autonomie, comme l’hygiène, mais aussi à comprendre et respecter les règles de vie sociale. Il accompagne également les parents dans leur rôle.

Devenir éducateur de jeunes enfants pour sa reconversion : les qualités nécessaires

Travailler auprès d’enfants demande un certain nombre de qualités sans lesquelles il serait impossible d’exercer correctement son métier. Être à l’aise avec eux, et cela, quel que soit leur âge, est évidemment une condition sine qua non pour devenir éducateur de jeunes enfants. De même, la patience, la bienveillance, l’imagination, la créativité ou encore l’autorité sont indispensables. À cela, s’ajoute bien sûr un sens de l’observation et un sens des responsabilités pour garantir la sécurité des enfants.

Lorsque l’on s’occupe d’enfants, il faut pouvoir accorder du temps individuellement à ceux qui en ont besoin à un instant T ou sur du long terme. Se rendre disponible est de ce fait très important pour se reconvertir en tant qu’EJE.

Dernières qualités à avoir : une résistance à la fatigue nerveuse et être en bonne forme physique. C’est bien connu, les enfants sont inépuisables ! Il faut pouvoir suivre leur rythme tout au long de la journée. Mais il n’y a pas que cela. Certaines situations peuvent être éreintantes moralement et il est important d’y faire face. On entend par là le mal-être d’un enfant, des problèmes de communication, un refus de s’intégrer, etc., demandant une certaine implication de la part de l’éducateur de jeunes enfants.

Études et formations pour devenir éducateur de jeunes enfants

Pour exercer ce métier, il faut obtenir le DEEJE, c’est-à-dire le diplôme d’État d’éducateur de jeunes enfants. Une formation qui dure trois ans alliant théorie et pratique (stage de 15 mois).

Ce parcours est en outre éligible au compte personnel de formation. Cela signifie que vous avez la possibilité de mobiliser votre CPF pour financer – entièrement ou en partie – votre reconversion pour devenir éducateur de jeunes enfants.

Sachez également que ce métier est accessible par la voie de la VAE, la validation des acquis de l’expérience. Cette solution est envisageable pour celles et ceux qui ont acquis une certaine expérience dans l’accompagnement de jeunes enfants.

Carrière et opportunités d'évolution

Devenir éducateur de jeunes enfants pour sa reconversion permet de travailler dans plusieurs types de structures et ainsi enrichir son expérience professionnelle. On retrouve donc des EJE dans des PMI, des crèches, des haltes-garderies, des centres de loisirs, des foyers de l’enfance, des services de pédiatrie hospitaliers, des services sociaux ou encore dans des établissements pour des enfants porteurs d’un handicap.

Après plusieurs années d’expérience, un EJE qui souhaite évoluer a l’opportunité de s’orienter vers un poste de responsable d’une structure d’accueil de jeunes enfants. S’il souhaite toujours travailler auprès d’eux, il peut envisager de devenir auxiliaire de puériculture ou bien ATSEM. Le métier de médiateur familial est une option intéressante pour l’EJE dont l’objectif professionnel est de continuer à aider les autres.

Le salaire de l'éducateur de jeunes enfants

À ses débuts, l’EJE perçoit un salaire mensuel brut de 1 500 euros. Un montant qui évolue au fil des années pour atteindre environ 2 100 euros en fin de carrière. Le principal employeur d’un éducateur de jeunes enfants étant la fonction publique, il faut ajouter à cela des primes et des indemnités liées à ce secteur.

Vous vous interrogez
sur votre avenir ?

Téléchargez notre guide et commencez à construire la vie professionnelle qui vous ressemble !

Ce champ est obligatoire et seuls les lettres et les caractères ", . ' -" sont acceptés

Oops, ton adresse email semble incorrecte

Mon bilan pour 0€, c'est possible !
Tester mon éligibilité en 2 minutes sur notre simulateur gratuit.