Devenir psychologue
pour sa reconversion

Le métier de psychologue est vaste. Psychologue clinicien, du travail ou encore social, les spécialités sont aussi diverses que les missions qu'il doit réaliser. Mais pour exercer, il doit avoir des qualités humaines et de solides épaules pour aider ceux qui en ont besoin. Si l'empathie et l'écoute sont l'un de vos atouts, alors devenir psychologue peut être une voie à explorer dans votre désir de reconversion professionnelle.

Présentation et missions du psychologue

Le psychologue est un professionnel qui vient en aide aux personnes – adultes, adolescents, enfants – qui présentent des troubles d'ordre moral ou psychique, qu'ils soient occasionnels ou chroniques. Il exerce dans différentes structures telles qu'hôpitaux, centres spécialisés, entreprise, établissements scolaires… Par une thérapie, il réalise un travail introspectif pour aider les personnes à trouver une issue à leur(s) problème(s).

Devenir psychologue pour sa reconversion revient à réaliser diverses missions comme :

  • dresser un bilan psychologique,
  • poser des diagnostics,
  • mettre en place des thérapies individuelles ou collectives,
  • accompagner les personnes présentant des troubles du comportement ou de la personnalité,
  • participer à des activités de recherche
Cependant, le métier de psychologue ne se définit pas seulement à ces missions. En effet, il existe plusieurs orientations possibles et chaque spécialisation présente ses propres caractéristiques. Ainsi, si le psychologue clinicien accompagne les personnes en souffrance morale, le psychologue du travail a un tout autre rôle comme celui de conseiller ou d'aider au recrutement. Il peut faire partie d'un service RH, tout comme le psychologue social qui veille notamment au bien-être des salariés. Enfin, le conseiller d'orientation psychologue travaille dans un établissement scolaire et guide les élèves dans leur orientation. Dans le cadre d'une reconversion en psychologie, il est donc important de bien choisir son domaine de prédilection.

Devenir psychologue pour sa reconversion : les qualités nécessaires

La toute première qualité indissociable du psychologue est sa grande capacité à écouter les autres. En effet, les patients qui se présentent à lui ont besoin d'une oreille attentive et en retour, le psychologue fait preuve d'empathie et les accompagne dans leur démarche pour se sentir mieux. Il doit également instaurer une certaine confiance avec eux afin qu'ils s'expriment sans gêne ni retenue. Autres qualités nécessaires pour devenir psychologue, avoir une capacité d'analyse et d'adaptation à toutes les situations (car chaque patient est différent) ainsi qu'un sens de l'observation avéré. Enfin, en toutes circonstances, il doit rester neutre et objectif et surtout bénéficier d'un très bon équilibre émotionnel.

Etudes et formations pour devenir psychologue en reconversion professionnelle

Pour devenir psychologue, il est nécessaire de suivre un cursus de 5 années d'études : une licence en 3 ans avec le choix d'une spécialisation puis un master en 2 ans. La seconde année de master est accessible sur concours et comprend un stage professionnel. Selon votre niveau d'études, le projet de transition professionnel peut prendre en charge tout ou une partie de votre formation.

Voici quelques exemples de spécialisations qui existent actuellement pour devenir psychologue après une reconversion :

  • psychologue de l'enfant et de l'adolescent,
  • psychologue du travail,
  • neuropsychologue,
  • psychologue social,
  • conseiller d'orientation psychologue,
  • psychologue utilisant la thérapie cognitive…
D'autres écoles délivrent un diplôme de psychologie : l'Ecole de psychologues praticiens de Paris et de Lyon ou le CNAM, le centre national des arts et métiers, qui, lui, propose un diplôme de psychologue du travail.

Carrière et opportunités d'évolution

Ses études terminées, le psychologue est confronté à un marché du travail où l'offre est inférieure à la demande. Néanmoins, des opportunités comme des vacations ou des emplois à temps partiel lui permettent d'acquérir progressivement de l'expérience. Il peut ensuite trouver ensuite un poste au sein d'un cabinet, d'une maison de retraite, de la fonction publique hospitalière (sur concours), de collectivités territoriales, d'une entreprise, d'un service d'aide à l'enfance…

En terme d'évolution, le psychologue peut décider de s'installer à son compte, devenir sophrologue ou bien expert auprès des tribunaux.

Le salaire d'un psychologue

Avant de devenir psychologue pour sa reconversion, il faut savoir que le salaire varie selon la spécialisation, le secteur, public ou privé, ou le statut, employé ou libéral. Dans le privé, un psychologue commence aux alentours de 1 600 € bruts pour ensuite être dans une moyenne de 2 300 € mensuels. Un montant qui grimpe entre 3 000 et 4 000 € en fin de carrière. Dans le public, le salaire est fixé par l'administration selon un grade et un échelon. Ainsi, un débutant gagne entre 1 500 et 1 800 € bruts, qui augmente annuellement et peut atteindre plus de 3 500 € bruts au terme de plusieurs années d'ancienneté.