Devenir expert automobile pour sa reconversion

Lorsque survient un accident de la route, le ou les véhicules impliqués passent sous l’œil avisé de l’expert automobile. Son rôle est d’en définir l’origine et de transmettre ses conclusions en vue d’une éventuelle indemnisation. Minutieux et procédurier, tant sur le terrain que dans la rédaction de ses rapports, voilà ce qui caractérise ce professionnel de l’automobile. Si vous vous reconnaissez dans ce portrait et que la carrosserie et la mécanique n’ont aucun secret pour vous, alors devenir expert automobile est une voie intéressante pour une reconversion.

Présentation et missions du métier d’expert automobile

Un expert automobile intervient à la suite d’un accident impliquant un ou plusieurs véhicules. Il est là pour déterminer les causes du sinistre, évaluer les dégâts et fixer le montant des réparations. Sa principale mission consiste à examiner le véhicule sous tous les angles dans le but d’en établir une expertise complète. En cas de désaccord entre chaque partie impliquée dans le sinistre, c’est lui qui procède à une contre-expertise.

Dans un cas comme dans l’autre, il va reporter ses conclusions dans un rapport détaillé. Après l’expertise sur le terrain, l’administratif est une part importante du métier. Ainsi, pour devenir expert automobile pour sa reconversion, mieux vaut être à l’aise avec la rédaction de comptes-rendus.

L’expert automobile intervient aussi pour vérifier l’état d’un véhicule avant son achat, qu’il soit neuf ou d’occasion.

Devenir expert automobile pour sa reconversion : les qualités nécessaires

Afin de pouvoir expertiser correctement un véhicule, il est indispensable de posséder un certain nombre de compétences en carrosserie et en mécanique. Connaître parfaitement le code de la route ainsi que les lois en vigueur est également exigé pour devenir expert automobile. De même, il est incollable sur la valeur ou la cote d’un véhicule neuf ou d’occasion, mais aussi sur les tarifs pratiqués par les garagistes. Dans quel objectif ? Tout simplement pour pouvoir déterminer les frais de réparation et en aviser les propriétaires et les compagnies d’assurance.

L’expertise automobile est un métier où l’écoute et le contact font partie du quotidien. Il faut donc pouvoir être à l’aise avec les autres, particuliers et professionnels, et prêter attention à ce qui est dit. Parfois, il arrive que l’expert automobile intervienne en tant que médiateur afin d’apaiser une dissension entre les parties concernées par le sinistre. Ce professionnel fait bien sûr preuve d’une entière objectivité dans son travail et se veut minutieux durant toute la durée de son expertise afin que rien n’échappe à son œil vigilant.

Enfin, s’il est doté d’une aisance rédactionnelle, c’est un point positif, car il rédige de A à Z les rapports d’expertise.

Études et formations pour devenir expert automobile

Devenir expert automobile pour sa reconversion requiert d’obtenir le DEA, le diplôme d’expert automobile. La formation dure cinq ans et comprend trois unités : A, B et C.

Pour valider les deux premières unités, il faut suivre pendant deux ans un BTS agréé comme le BTS AVA (après-vente automobile), le BTS EVM (exploitation véhicules à moteur) ou le DUT génie mécanique option automobile, et compléter par une année de formation supplémentaire. Cette dernière peut être par ailleurs remplacée par une expérience professionnelle de douze mois dans le domaine de la réparation automobile. Puis, pour valider la dernière unité et ainsi être diplômé du DEA, le futur professionnel intègre un bureau d’experts pour lequel il travaille tout en suivant une formation.

L’accès au métier d’expert automobile est également possible via la validation des acquis de l’expérience. Mais attention, ce dispositif ne concerne que l’obtention des unités A et B.

Carrière et opportunités d'évolution

L’expert automobile travaille principalement dans un bureau d’experts ou bien pour une compagnie d’assurances. Il peut aussi être mandaté par des particuliers ou un tribunal. Il a également la possibilité de créer sa propre affaire, ce qui arrive généralement après une expérience de plusieurs années. En effet, un laps de temps est nécessaire pour connaître parfaitement tous les rouages du métier afin de devenir expert automobile à son compte.

S’il souhaite faire évoluer sa carrière, l’expert automobile peut prétendre à un poste de responsable qualité au sein d’une entreprise automobile. Certains se dirigent également vers le poste de directeur commercial pour le compte de grandes entreprises.

Le salaire de l’expert automobile

La rémunération d’un expert automobile se compose d’une part fixe, le salaire brut mensuel, et des frais de mission. Lorsqu’il commence sa carrière, il gagne autour de 1 800 euros, puis son salaire grimpe pour atteindre environ 2 500 euros lorsqu’il acquiert une certaine expérience. S’il exerce à son compte, sa rémunération fluctue en fonction du nombre de ses interventions. On estime qu’il peut percevoir jusqu’à 3 500 euros par mois. Tous ces montants s’expriment hors frais de mission.

Vous vous interrogez
sur votre avenir ?

Téléchargez notre carnet de bord et commencez à construire la vie professionnelle qui vous ressemble !

Ce champ est obligatoire et seuls les lettres et les caractères ", . ' -" sont acceptés

Oops, ton adresse email semble incorrecte

Le bilan Même Pas Cap! est-il fait pour moi ?
Teste ton éligibilité en 2 minutes sur notre simulateur gratuit.