Devenir conseiller principal d'éducation (CPE) pour sa reconversion

Professionnel de l'Education Nationale, le conseiller principal d'éducation joue un rôle important au sein des collèges et lycées. En effet, c'est à lui qu'incombe nombre de responsabilités vis-à-vis du chef d'établissement, du corps enseignant et des élèves. Il est en quelque sorte la pièce maîtresse qui fédère tous les acteurs d'un établissement du second degré. Si vous possédez une certaine propension à l'organisation, à la gestion de divers événements et à un accompagnement sans faille des élèves dans leurs objectifs, devenir conseiller principal d'éducation est un parcours de reconversion à explorer.

Présentation et missions du métier de conseiller principal d'éducation

Bras droit du chef d'établissement, le conseiller principal d'éducation fait le lien entre les enseignants, l'établissement, les élèves et leurs parents. Il intervient dans trois domaines de compétences.

Le CPE s'occupe dans un premier temps de l'organisation générale du collège ou lycée dans lequel il travaille. Il veille à ce que le règlement intérieur soit respecté, encadre les surveillants, assiste le chef d'établissement, joue le rôle de médiateur entre les élèves, leurs parents et l'établissement…

Devenir conseiller principal d'éducation lors d'une reconversion consiste dans un deuxième temps à travailler en étroite collaboration avec les enseignants. En effet, ces derniers l'informent par exemple des problèmes de comportement ou d'assiduité. Le CPE s'implique dans la vie de classe en participant aux conseils trimestriels et aux élections des délégués, en proposant des projets, etc.

Dernier domaine de compétences du conseiller d'éducation principal, la gestion de la vie scolaire. C'est lui qui ouvre et ferme les grilles de l'établissement, surveille les récréations et la cantine, consigne les absences et les retards, s'occupe de l'affichage, planifie les sorties scolaires, gère les conflits entre les élèves… Il doit être en mesure de répondre à tous les problèmes que rencontrent les collégiens et les lycéens.

Devenir conseiller principal d'éducation pour sa reconversion : les qualités nécessaires

A la fois conseiller, médiateur et assurant la gestion du quotidien, le CPE doit posséder certaines qualités pour exercer son métier. Mentionnons tout d'abord l'organisation. En effet, entre la gestion de la vie scolaire, les surveillants à manager, les rendez-vous avec les parents, il doit jongler entre tous ces impératifs sans faillir à ses obligations. En contact quotidien avec les élèves, le CPE fait face à divers types de situations qu'il doit résoudre au plus vite. Pour ce faire, la vigilance, la fermeté, l'autorité, l'impartialité et la psychologie sont ses meilleurs alliés. De même, la disponibilité et le dialogue sont deux qualités phares lorsque des élèves se tournent vers lui pour de l'aide ou des conseils. Pour devenir conseiller principal d'éducation, rien de telle que la diplomatie, notamment en cas de désaccord avec les parents.

Etudes et formations pour devenir CPE pour sa reconversion

Pour devenir conseiller principal d'éducation pour sa reconversion, il faut être détenteur d'un master MEEF, métiers de l'enseignement, de l'éducation et de la formation, avec la mention encadrement éducatif. Une reconversion qui se prépare en cinq ans mais dont la durée peut être raccourcie en fonction de vos diplômes, de votre statut et de votre expérience professionnelle.

Pour exercer en tant que CPE, il est nécessaire de passer l'un des trois concours suivants. Il y a tout d'abord le concours externe. Ce dernier s'adresse aux personnes détentrices d'un bac +5 (master ou équivalent) ou alors inscrites en M1 ou M2. A noter que si vous êtes parent d'au moins trois enfants ou sportif de haut niveau, vous n'avez pas besoin de diplôme spécifique pour vous reconvertir en conseiller principal d'éducation.

Ensuite, vous avez le concours interne qui concerne uniquement les agents de la fonction publique. Ces derniers doivent travailler depuis trois ans minimum au sein du service public et posséder à minima un bac +3.

Enfin, le troisième concours est réservé à ceux qui justifient d'au moins cinq ans d'activité professionnelle dans le secteur privé. Dans ce cas précis, aucune condition de diplôme n'est exigée. Une alternative intéressante pour éviter d'entreprendre des études longues pour devenir conseiller principal d'éducation pour une reconversion.

Carrière et opportunités d’évolutions

Le CPE exerce principalement dans les collèges et les lycées publics d'enseignement général ou technologique, ainsi que dans les lycées professionnels ou agricoles. Il existe également des postes à pourvoir au sein d'établissements privés sous contrat où ce sont les chefs d'établissement qui recrutent directement le CPE. Public ou privé, à vous donc de choisir dans quel secteur vous souhaitez devenir conseiller principal d'éducation pour votre reconversion.

Après plusieurs années à seconder le chef d'établissement, le conseiller principal d'éducation a l'opportunité d'évoluer via des concours internes. Il peut ainsi devenir lui-même chef d'établissement, conseiller d'orientation-psychologue (COP) ou bien opter pour un poste d'inspecteur de l'Education Nationale. Enseignant et documentaliste sont également deux possibilités d'évolution professionnelle.

Le salaire du métier de conseiller principal d'éducation

Dès sa titularisation, un conseiller principal d'éducation débutant perçoit un salaire moyen de 1 600 euros brut mensuel. Un montant qui atteint 3 000 euros brut en fin de carrière. A cela s'ajoutent des indemnités et des primes pour les CPE travaillant dans la fonction publique.
Vous vous interrogez
sur votre avenir ?

Téléchargez notre guide et commencez à construire la vie professionnelle qui vous ressemble !

Ce champ est obligatoire et seuls les lettres et les caractères ", . ' -" sont acceptés

Oops, ton adresse email semble incorrecte