Se reconvertir
dans les métiers du social

Aider les autres, telle est la principale mission du secteur social. Décider de se reconvertir dans les métiers du social nécessite une grande solidité psychologique car ils demandent un investissement certain. L'atout majeur du secteur social est sa grande diversité de métiers et les différentes évolutions possibles. Si vous souhaitez vous rendre utile et apporter du réconfort, alors votre nouvelle voie professionnelle est peut-être déjà toute trouvée.

Présentation et missions des métiers du social

Tournés vers l'aide à la personne, les métiers du social ont un rôle important dans toute société. Et cela, que ce soit de façon ponctuelle ou permanente. Par leurs actions, ils vont accompagner et conseiller les personnes en difficulté dans leurs différentes démarches, aider les personnes porteuses de handicap dans leur quotidien, opérer au sein des familles en cas de situations conflictuelles, lutter contre les exclusions sociales, intervenir aussi bien auprès des jeunes enfants que des adultes en grande difficulté … Vous l'aurez compris, les métiers du social sont très diversifiés et offrent de nombreuses opportunités professionnelles pour se reconvertir.

Parmi la longue liste de métiers, il y a l'aide-soignant, l'éducateur spécialisé, l'éducateur de jeunes enfants, le conseiller en insertion sociale et professionnelle ou en économie sociale et familiale, l'assistant social, l'auxiliaire de vie sociale ou scolaire, l'aide à domicile, le médiateur familial…

Se reconvertir dans les métiers du social : les qualités nécessaires

Avant de s'insérer professionnellement dans le social, il ne faut pas oublier que l'humain est au cœur de ce secteur. La capacité d'écoute, la disponibilité, la communication, l'empathie et la patience sont des qualités indispensables pour exercer dans ce domaine. Ne pas juger et prendre du recul sont également nécessaire si l'on souhaite se reconvertir dans les métiers du social. De même, vous devez avoir un très bon équilibre personnel et savoir gérer votre stress en toutes circonstances car certaines situations sont parfois très prenantes émotionnellement. Si vous avez un côté psychologue, il vous sera fort utile dans les échanges que vous aurez avec vos interlocuteurs. Enfin, pour mener à bien vos missions, l'organisation et la rigueur vous aideront dans vos différentes tâches.

Etudes et formations pour se reconvertir dans les métiers du social

Pour travailler dans le secteur du social, il n'est pas forcément nécessaire d'avoir un niveau de formation initiale élevée. En effet, certains métiers sont accessibles sans le bac comme l'aide médico-psychologique, auxiliaire de vie sociale, moniteur-éducateur... Cependant, quel que soit votre niveau d'études, vous devez obtenir obligatoirement un diplôme d'Etat. Il en existe plusieurs comme le DE d'assistant de service social, de conseiller en économie sociale, d'éducateur de jeunes enfants ou bien le DE d'éducateur spécialisé. Par contre, les concours d'entrée sont sélectifs et il est conseillé de suivre une année préparatoire pour maximiser ses chances. Certaines formations peuvent être validées directement par la VAE comme le métier d'aide-soignant. Et donc d'être prises en charge tout ou en partie par le compte personnel de formation.

Pour se reconvertir dans les métiers du social, il est également possible de poursuivre des études supérieures. Soit en préparant un DUT carrières sociales sur deux ans puis une année supplémentaire pour obtenir l'un des DE existants. Soit en choisissant un BTS Economie sociale et familiale pour devenir conseiller. Des écoles privées proposent aussi des formations sur trois ans dont l'entrée se fait sur concours.

Après plusieurs années d'expérience, le Cafdes, le certificat d'aptitude aux fonctions de directeur d'établissement ou de service d'intervention sociale, permet d'accéder à des postes à responsabilités.

Carrière et opportunités d'évolution

Les métiers du social recrutent ! Avec le vieillissement de la population ou une situation économique compliquée pour de plus en plus de familles, c'est un secteur qui ne connaît pas la crise. Et certains postes recherchent davantage de professionnels que d'autres. Citons par exemple, l'assistant de service social, l'éducateur spécialisé, l'auxiliaire de vie social ou encore le conseiller en économie sociale et familiale. Vous travaillerez notamment dans un hôpital, un cabinet médical, une maison de retraite, une crèche…

Le principal employeur des métiers du social est la fonction publique. Se reconvertir dans cette branche vous permettra d'une part d'avoir la sécurité de l'emploi et d'autre part, de pouvoir évoluer grâce à des concours internes lorsqu'il existe des passerelles entre les métiers.

Voici quelques exemples d'opportunités d'évolution possible :

  • aide-soignant => infirmier,
  • assistant de service social => responsable ou directeur de service social,
  • éducateur de jeunes enfants => encadrer une unité d'intervention sociale

Les salaires des métiers du social

Comme précisé précédemment, se reconvertir dans les métiers du social revient à travailler principalement dans la fonction publique. De ce fait, au salaire de base s'ajoutent des primes et des indemnités. Pour les postes dans la fonction publique territoriale et hospitalière, la rémunération commence autour de 1 500 € brut mensuels. Tandis que celle des emplois dans la fonction publique d'Etat se situe aux alentours de 1 900 € brut. Après plusieurs années d'expérience, le salaire évolue pour atteindre 2 000 € brut pour les deux premiers secteurs et 2 500 € brut pour le troisième. Certains postes de cadre permettent de gagner jusqu'à 3 000 € brut.