Se reconvertir dans les métiers de l'environnement / l'écologie

La préservation de la nature et de ses richesses est devenue aujourd'hui un enjeu majeur dans de nombreux secteurs. Celui de l'environnement et de l'écologie est bien évidemment en première ligne. Gérer les déchets, développer les énergies renouvelables ou bien protéger l'environnement, c'est un secteur en pleine expansion. Comme en témoigne la naissance de nouveaux métiers depuis ces dernières années. Se reconvertir dans les métiers de l'environnement et de l'écologie permet de participer activement à la sauvegarde de notre planète. Une façon de donner, en plus, un véritable sens à sa carrière. Et si de citoyen responsable vous deveniez travailleur responsable ?

Présentation et missions des métiers de l'environnement / l'écologie

Métiers liés aux énergies renouvelables

Il existe un grand nombre de métiers pour se reconvertir dans ce domaine de l'environnement. Citons par exemple agent de développement en énergies renouvelables, chef de projet éolien, conseiller en économie d'énergie, technicien énergétique, ingénieur en R&D en énergies renouvelables, responsable de développement durable, etc.

Selon le poste occupé, les missions divergent : s'occuper de concevoir et de distribuer des équipements conformes, assurer leur installation et leur maintenance mais aussi améliorer leur efficacité énergétique.

Métiers liés au traitement de l'eau et à la gestion des déchets

Les métiers du traitement de l'eau et de la gestion des déchets représentent environ 75 % des emplois dans l'environnement. Et ces derniers sont très divers : agent de station d'épuration, hydrobiologiste, responsable de réseau d'eau potable, maître-composteur, technicien ou ingénieur en traitement des déchets, agent d'assainissement, etc.

Leur rôle est donc de participer à la collecte, à l'élimination et au recyclage des déchets pour les uns, et de traiter, d'assainir et de distribuer l'eau pour les autres. Ou bien encore à trouver des moyens pour améliorer toutes les techniques utilisées.

Métiers liés à la protection de la nature

Envie de travailler au grand air ? Faites le choix de vous reconvertir dans des métiers pour aider à la préservation de l'environnement. Devenez garde-chasse, agent d'entretien des espaces naturels ou agent technique forestier. Il existe également d'autres postes davantage axés sur la recherche comme ingénieur écologique, conseiller en environnement ou botaniste.

Leurs missions ? Préserver la faune et la flore, étudier les plantes, vérifier que les règlementations sont bien respectées dans les espaces naturels, surveiller la bonne santé de la vie animale et végétale, etc.

Se reconvertir dans les métiers de l'environnement / l'écologie : les qualités nécessaires

Vouloir travailler dans les métiers de l'environnement, signifie avant tout d'être réellement impliqué dans tout ce qui touche à l'écologie. Autant dire que si vous-même ne triez pas vos déchets, vous ne pourrez pas apporter de valeur ajoutée à votre travail.

Les qualités demandées varient selon le poste occupé. Un ingénieur, un chef de projet ou un conseiller doit posséder un esprit d'analyse, aimer travailler en équipe, savoir convaincre. Un agent ou un technicien sera autonome, organisé et rigoureux. Il aura par ailleurs de bonnes qualités relationnelles car il est souvent en contact avec le public.

Etudes et formations pour se reconvertir dans les métiers animaliers

Comme mentionné précédemment, il existe quatre domaines majeurs au sein même du secteur de l'environnement. Et pour chacun d'eux, il existe des formations spécifiques pour se reconvertir dans les métiers de l'environnement et de l'écologie. Les études diffèrent entre deux et cinq ans si vous optez pour une spécialisation.

Se reconvertir dans les énergies renouvelables

Parmi les formations existantes pour travailler dans les énergies renouvelables, citons le BTS fluides, énergies, domotiques, le BTS technico-commercial énergies renouvelables et le DUT génie thermique et énergie. Pour des études plus poussées, il y a les écoles d'ingénieurs ou des masters dans l'environnement ou en électricité.

Se reconvertir dans la gestion des déchets et le traitement de l'eau

Pour cette filiale de l'environnement et de l'écologie, il existe également plusieurs voies pour se reconvertir. Le BTS métiers de l'eau, le BTSA gestion et maîtrise de l'eau ou le DEUST environnement et déchets, en font notamment partie.

Se reconvertir dans les métiers de protection de l'environnement

Si vous préférez œuvrer à la préservation de la faune et de la flore, le BTSA gestion et protection de la nature ou le BTSA gestion forestière vous permettront de travailler à la sauvegarde de l'environnement. Par contre, pour devenir conseiller en environnement ou ingénieur écologique, vous devrez suivre un cursus en école d'ingénieurs agronomes ou un master gestion de l'environnement.

Carrière et opportunités d'évolution

Se reconvertir dans les métiers de l'environnement amène à travailler dans le secteur privé ou dans le secteur public. En passant le concours de la fonction publique territoriale, devenez technicien en traitement des déchets ou garde-chasse. Des entreprises privées recrutent également comme les fournisseurs d'électricité pour un emploi dans les énergies renouvelables par exemple.

Les perspectives d'évolution existent pour tous les secteurs de l'environnement. Les salariés de la fonction publique ont la possibilité de passer des concours internes. Un agent peut ainsi évoluer en technicien et un technicien peut prétendre à un poste de responsable. Autre exemple : devenir directeur en R&D dans le domaine des énergies renouvelables après avoir été ingénieur.

Les salaires des métiers de l'environnement / l'écologie

Comme dans d'autres métiers, les salaires du secteur de l'environnement et de l'écologie dépendent du poste. Mais pas seulement. Il existe en effet des variantes pour certains emplois entre le secteur privé et le secteur public.

Dans les énergies renouvelables, un agent gagne environ 1 700 € brut tandis qu'un chef de projet ou un ingénieur perçoit au moins 2 500 €. Un responsable de développement durable aura un salaire plus conséquent dans le privé que dans le public : 2 100 € contre 1 500 €.

Cette différence de salaire se retrouve également pour le métier de responsable de réseau d'eau potable : 2 500 € dans le privé vs 1 500 € dans la fonction publique. Un technicien en traitement des déchets, lui, touche environ 1 500 €.

Des rémunérations équivalentes pour se reconvertir dans les métiers de la protection de l'environnement. Comptez 1 500 € pour un garde-chasse ou un agent technique forestier. Quant à l'ingénieur écologique, il peut prétendre à un salaire d'au minimum 2 500 € en début de carrière.

Vous vous interrogez
sur votre avenir ?

Téléchargez notre guide et commencez à construire la vie professionnelle qui vous ressemble !

Ce champ est obligatoire et seuls les lettres et les caractères ", . ' -" sont acceptés

Oops, ton adresse email semble incorrecte