Devenir psychothérapeute pour sa reconversion

À ne pas confondre avec le psychologue ou le psychanalyste notamment, le psychothérapeute prend en charge et accompagne des personnes qui souffrent d’un mal-être, physique ou moral, qu’il soit passager ou bien plus profond. Avec une méthode basée sur l’écoute, il aide ses patients à se sentir mieux dans leur tête et dans leur corps. Devenir psychothérapeute pour sa reconversion demande donc d’avoir une oreille bienveillante et une réelle volonté d’épauler les autres. Missions, formation, débouchés et salaire, découvrons en détail ce métier à part entière.

Présentation et missions du métier de psychothérapeute

Bien que le métier de psychothérapeute se rapproche de celui de psychologue ou de psychanalyste, les méthodes employées divergent. Mais attention, ce professionnel n’a par contre aucune habilité à établir un diagnostic ou à prescrire des médicaments. Un psychothérapeute s’occupe de traiter des personnes atteintes de troubles psychologiques, psychosomatiques, du comportement, etc. Devenir psychothérapeute pour sa reconversion amène à s’occuper aussi bien des adultes que des enfants.

Les troubles dont il se charge sont variés et vont de la timidité à la phobie, en passant par la dépression ou les troubles alimentaires. Il va utiliser différentes thérapies, comme par exemple l’approche cognitive et comportementale, l’approche analytique, l’approche humaniste-existentiel ou bien l’approche systémique.

Pendant la thérapie, le psychothérapeute aide ses patients à déterminer l’origine de leur(s) trouble(s) et à trouver les meilleurs moyens pour aller mieux. Il les accompagne autant que nécessaire, sur plusieurs semaines voire plusieurs mois.

Devenir psychothérapeute pour sa reconversion : les qualités nécessaires

Le métier de psychothérapeute est tout d’abord un métier d’écoute. Les personnes qui viennent consulter ce professionnel ont besoin de quelqu’un qui leur accorde une attention particulière. De ce fait, l’altruisme est une qualité essentielle pour que les patients puissent se livrer entièrement et ainsi aller sur le chemin de la guérison. L’empathie et la bienveillance vont de pair avec une reconversion pour devenir psychothérapeute. Ainsi, sans ces qualités, impossible d’établir une relation de confiance avec ses patients.

Cependant, pour que chaque thérapie soit concluante, le psychothérapeute se doit d’être objectif et totalement impartial. De même, il peut lui arriver de faire face à des cas très complexes et pour réussir à aider ses patients, il doit lui-même être stable psychologiquement et avoir un bon équilibre personnel.

Études et formations pour devenir psychothérapeute

Pour devenir psychothérapeute, l’idéal est d’avoir suivi un parcours médical. Généralement, le métier de psychothérapeute est une continuité, une évolution de certains professionnels de santé. Ainsi, les médecins, les psychologues ou les psychanalystes sont souvent ceux qui envisagent une reconversion dans ce domaine. Mais pour pouvoir proposer leurs services en psychothérapie, ils doivent suivre une formation qui combine théorie et stage.

Sachez qu’il existe toutefois une formation en psychopathologie clinique pour celles et ceux qui ne seraient pas issus du milieu médical. Elle se déroule dans certaines universités, couplée à un stage de plusieurs mois, et permet d’obtenir le diplôme requis pour exercer.

Cependant, il ne suffit pas de valider l’une ou l’autre de ces formations pour travailler comme psychothérapeute. En effet, il est désormais obligatoire de demander une inscription au registre national des psychothérapeutes.

Carrière et opportunités d'évolution

Devenir psychothérapeute signifie travailler essentiellement en libéral. En effet, il existe peu de débouchés pour un emploi de salarié, la majorité des postes étant en centres médicaux psychologiques et peu sont vacants. Toutefois, si vous êtes ouvert à la mobilité géographique, les opportunités seront plus nombreuses. Lorsqu’il est à son compte, le psychothérapeute reçoit ses patients dans son cabinet, mais se déplace aussi parfois chez eux. Il travaille également avec des organismes sociaux et sanitaires pour accompagner celles et ceux qui rencontrent des difficultés. Parmi ses autres fonctions, il peut être amené à animer des séminaires.

Concernant les opportunités d’évolution, elles dépendent des envies et des projets futurs du psychothérapeute. S’il est salarié, ouvrir son propre cabinet est une perspective pour opérer un tournant dans sa carrière. Devenir formateur en psychothérapie est l’une des voies dans laquelle s’engage un psychothérapeute qui souhaite évoluer, et cela, quel que soit son statut.

Le salaire du psychothérapeute

Le salaire d’un psychothérapeute se fait sous forme d’honoraires. Ceux-ci tournent autour de 50 euros, mais varient plus ou moins selon la région dans laquelle il exerce ou sa spécialité. Lorsqu’il débute sa carrière en tant que libéral, sa rémunération n’est pas très élevée, aux alentours du SMIC voire parfois moins. Mais elle peut rapidement augmenter s’il parvient à se créer une clientèle importante : jusqu’à 3 000 euros brut. S’il travaille en tant que salarié, il perçoit un salaire d’environ 2 500 euros brut. Celui-ci croît avec l’expérience, pour atteindre parfois plus de 3 000 euros.

Vous vous interrogez
sur votre avenir ?

Téléchargez notre guide et commencez à construire la vie professionnelle qui vous ressemble !

Ce champ est obligatoire et seuls les lettres et les caractères ", . ' -" sont acceptés

Oops, ton adresse email semble incorrecte