Devenir prothésiste dentaire pour sa reconversion

Par souci de praticité ou d’esthétisme, la prothèse dentaire est un recours pour cacher des dents abîmées ou manquantes. Et c’est au prothésiste dentaire que revient la tâche de fabriquer ces appareils. Par un travail minutieux et d’habileté, il parvient à concevoir des prothèses personnalisées, qui s’adaptent à la morphologie buccale des personnes qui en ont besoin. On pourrait penser que le métier est répétitif, pourtant c’est loin d’être le cas, puisque chaque prothèse est unique. Devenir prothésiste dentaire pour sa reconversion est donc loin du quotidien monotone imaginé et contribue à rendre le sourire à celles et ceux qui en avaient besoin. Missions, formation et débouchés, découvrons en détail cette profession en devenir.

Présentation et missions du métier de prothésiste dentaire

Professionnel du secteur paramédical, le prothésiste dentaire est celui qui crée et répare les prothèses dentaires, fixes et amovibles. On entend par là les couronnes, les bridges ou encore les dentiers. C’est également lui qui fabrique des orthèses, ces appareils qui aident à pallier des problèmes bucco-nasaux, tels que le ronflement ou l’apnée du sommeil. Devenir prothésiste dentaire permet donc de contribuer au bien-être physique et moral de certaines personnes.

Dans le cadre de son travail, le prothésiste dentaire procède toujours dans le même ordre. Il prend d’abord l’empreinte de la bouche du patient avant de réaliser un tout premier moulage en cire. Ensuite, il crée un second moulage en plâtre et enfin, met en forme le produit final, c’est-à-dire la prothèse dentaire. Il choisit la matière parmi différents matériaux : céramique, résine, plastique…

Pour parfaire la prothèse, le prothésiste dentaire procède à quelques finitions. Il la ponce et la polit afin de la rendre la plus esthétique possible et bien sûr, assurer le maximum de confort. Il choisit également la bonne teinte, celle qui se rapproche le plus de la couleur des dents des patients.

Devenir prothésiste dentaire pour sa reconversion : les qualités nécessaires

Le travail de prothésiste dentaire nécessite beaucoup de minutie, de rigueur et de concentration. Il travaille sur de petits objets et aucune erreur n’est à envisager. En outre, il faut garder en tête que le patient portera la prothèse tous les jours, elle doit donc être confortable. Ainsi, chaque contour, chaque forme, etc. doit être ajusté au millimètre près. Tout cela demande donc aussi de la patience, car chaque geste est synonyme d’adresse et de précision. Avoir le sens de l’esthétisme est également très important pour fabriquer une prothèse qui ressemble plus vrai que nature à de vraies dents.

Avec l’avancée des nouvelles technologies et l’arrivée de nouveaux matériaux, les techniques pour fabriquer les prothèses évoluent petit à petit. S’informer sur ces nouvelles techniques et développer de nouvelles compétences est donc indispensable afin que le prothésiste dentaire puisse répondre aux besoins des patients.

Études et formations pour devenir prothésiste dentaire

On ne peut pas devenir prothésiste dentaire pour sa reconversion sans posséder un diplôme. Il existe plusieurs formations pour exercer ce métier, qui sont par ailleurs accessibles via la formation continue. Cela signifie que vous avez la possibilité de faire financer votre reconversion grâce à votre compte personnel de formation. Un financement total ou partiel, en fonction du montant dont vous disposez.

Parmi les parcours éligibles, vous avez le bac pro prothèse dentaire ou le BTM prothésiste dentaire. Toutefois, si vous visez un poste à responsabilités, l’idéal est plutôt de passer un BTS prothésiste dentaire, qui vous offrira plus d’opportunités.

Carrière et opportunités d'évolution

Avec le vieillissement de la population et l’envie de toujours afficher un beau sourire, le métier de prothésiste dentaire a de beaux jours devant lui. De nombreuses structures recrutent ces professionnels : les cabinets dentaires, les laboratoires indépendants, les centres de santé, les hôpitaux ou encore les mutuelles.

Devenir prothésiste dentaire pour sa reconversion ouvre ensuite d’intéressantes opportunités d’évolution. Si vous travaillez dans un laboratoire, vous pouvez briguer le poste de chef de laboratoire par exemple. Vous avez également la possibilité de vous spécialiser dans une technique ou bien dans un matériau spécifique. Selon vos objectifs professionnels, vous pouvez aussi vous installer à votre compte en créant ou en reprenant un laboratoire.

Le salaire du prothésiste dentaire

Le salaire du prothésiste dentaire dépend de différents critères. Il faut savoir que la qualification, l’expérience, la spécialisation ou encore le statut a une incidence sur la rémunération. Un point important à réfléchir avant de s’engager dans la voie de la reconversion pour devenir prothésiste dentaire. Le salaire moyen d’un salarié débutant est de 1 700 euros brut et grimpe jusqu’à 2 000 euros pour un prothésiste dentaire hautement qualifié. Un chef de laboratoire gagne, quant à lui, environ 2 800 euros mensuels.

S’il exerce en tant que libéral, et en fonction bien sûr du volume de ses commandes, le prothésiste dentaire peut atteindre une rémunération allant de 4 000 à 5 000 euros par mois.

Vous vous interrogez
sur votre avenir ?

Téléchargez notre guide et commencez à construire la vie professionnelle qui vous ressemble !

Ce champ est obligatoire et seuls les lettres et les caractères ", . ' -" sont acceptés

Oops, ton adresse email semble incorrecte