Devenir osthéopathe pour sa reconversion

L'ostéopathie apaise les troubles fonctionnels et mécaniques du corps via des manipulations lentes. Que ce soit des douleurs musculaires ou bien des troubles digestifs, l'ostéopathe ne soigne qu'avec ses mains. Médecine naturelle douce par excellence, de plus en plus de malades la sollicitent. C'est donc un métier d'avenir qui attend celles et ceux qui envisagent une reconversion pour devenir ostéopathe. Si l'anatomie n'a pas de secret pour vous et que vous êtes précis, doux et aimez le contact, alors pourquoi ne pas envisager cette nouvelle carrière professionnelle ?

Présentation et missions du métier d'ostéopathe

Le métier d'ostéopathe consiste en la manipulation du corps pour soulager les maux. Il palpe et masse les zones douloureuses par des mouvements de rotation, des étirements ou des tractions. Toutes ces actions sont effectuées sans la moindre violence grâce à des manipulations douces et lentes. L'ostéopathe agit à la fois sur les muscles, les os (même du crâne !) et les articulations. Il soigne donc aussi bien un mal de dos que des entorses ou des troubles urinaires. Grâce à son savoir sur le fonctionnement du corps humain, il peut également intervenir sur les migraines et le stress.

Lorsqu'il rencontre un patient pour la première fois, l'ostéopathe procède tout d'abord à un bilan sur son état de santé. Selon les informations qu'il collecte, il établit un diagnostic puis soumet un traitement adapté. Ce sont les principales missions pour devenir ostéopathe en reconversion.

Devenir ostéopathe pour sa reconversion : les qualités nécessaires

Comme nous l'avons vu plus haut, la manipulation du corps est le propre du métier d'ostéopathe. Une parfaite connaissance de l'anatomie est donc primordiale pour soulager efficacement les douleurs. A cette condition sine qua non, s'ajoutent une habileté manuelle et une précision pour effectuer en douceur toutes les manipulations. Pour comprendre exactement les maux de ses patients, un ostéopathe en reconversion se doit d'être à l'écoute.

La patience, la douceur et avoir un petit côté psychologue sont également de rigueur pour devenir ostéopathe. En effet, celui-ci soigne des personnes de tous les âges et certaines peuvent être réfractaires à l'idée d'être manipulées. Il faut donc pouvoir les rassurer et montrer de l'empathie dans le but d'offrir un climat de confiance. Pour terminer, avoir un très bon relationnel et être en bonne condition physique est bien sûr indiscutable pour exercer ce métier.

Etudes et formations pour devenir ostéopathe pour sa reconversion

La formation pour devenir ostéopathe dure cinq ans et à son terme vous obtiendrez un diplôme d'ostéopathe, indispensable pour exercer. Attention, pour entrer en formation, il est obligatoire d'avoir le bac. L'admission dans les écoles d'ostéopathie se fait sur dossier et entretien. A savoir que certaines écoles complètent leur sélection par un examen d'entrée. Précisons également que votre établissement de formation doit impérativement être agréé par le Ministère de la Santé.

NB : pour ceux qui ont déjà un pied dans le domaine de la santé – infirmier, médecin, sage-femme ou kiné par exemple – sachez que vous bénéficiez d'un parcours de formation de trois ans seulement. Un vrai plus lors d'une reconversion pour évoluer et devenir ostéopathe.

Carrière et opportunités d’évolutions

Le métier d'ostéopathe s'exerce en grande majorité en libéral. Cependant, pour générer des revenus suffisants, il est indispensable d'avoir un certain nombre de patients. Or, lorsque l'on est fraîchement diplômé ce n'est pas encore le cas. L'idée est donc de commencer par travailler en tant que salarié, ce qui permettra par ailleurs d'acquérir davantage d'expérience. Des cabinets d'ostéopathie mais aussi des maisons de retraite, des clubs sportifs, des hôpitaux, des maternités recrutent. Chacune de ces structures a des besoins propres et les soins auprès de sportifs ou de bébés ne sont pas du tout les mêmes. A vous de choisir en fonction de vos affinités. Et pourquoi ne pas multiplier les expériences afin de gagner en compétence ? Un atout pour évoluer par la suite.

En effet, si vous décidez plus tard de vous installer en libéral, être polyvalent vous permettra de constituer une clientèle diversifiée. Autre possibilité d'évolution : la spécialisation. Certains ostéopathes s'orientent vers une spécialité en suivant une formation spécifique, comme par exemple le DU ostéopathie en périnatalité. D'autres changent de types de patients en devenant ostéopathe pour animaux, une reconversion plutôt atypique mais enrichissante.

Le salaire du métier d'ostéopathe

Au sortir de l'école, un ostéopathe gagne environ 1 500 euros brut par mois. Cette rémunération augmente au cours des années grâce notamment à l'accroissement de nombre de ses patients. Ainsi, au bout de cinq ans d'exercice et avec une clientèle conséquente, on estime qu'un ostéopathe libéral peut percevoir au moins 5 000 € par mois. Un montant qui peut même grimper jusqu'à 10 000 euros, une rémunération alléchante pour qui souhaite devenir ostéopathe en reconversion.
Vous vous interrogez
sur votre avenir ?

Téléchargez notre guide et commencez à construire la vie professionnelle qui vous ressemble !

Ce champ est obligatoire et seuls les lettres et les caractères ", . ' -" sont acceptés

Oops, ton adresse email semble incorrecte