Trouver son ikigai : la clef japonaise de l’épanouissement

Le terme japonais « ikigai » peut se traduire comme : « raison d’être » ou « joie de vivre ». C’est une notion japonaise qui permet de décrire chez chaque individu cet aspect particulier et personnel de sa vie qui est aussi sa raison de se lever le matin.

Quel qu’il soit le ikigai est le moteur qui fait aller de l’avant son propriétaire. Peu importe sa nature : une personne, une famille, une passion, un idéal, un combat, le ikigai peut se présenter sous autant de formes qu’il y a d’individus.Cette sorte d’élan vital qui pousse à aller de l’avant et même considéré comme l’un des facteurs qui expliquerait les records de longévité des japonais. 

Finalement, cette notion de « raison d’être » est au cœur des réflexions de la génération des millenials qui cherche à s’émanciper du modèle de ses ainés et qui est en quête de sens dans tous les aspects de sa vie, notamment professionnelle. Impossible pour eux d’exercer un métier toute leur vie sans s’intéresser à son sens pour la société. Ces jeunes actifs sont aussi en demande d’une activité rémunératrice certes mais qui participe aussi à leur développement personnel ainsi qu’à leur épanouissement.

L’apparition des « bull-shit jobs », l’explosion des maladies professionnelles comme le burn-out ou le bore-out, ne peignent pas un tableau très réjouissant du monde du travail moderne. Et le meilleur moyen d’éviter tous ces obstacles est encore de choisir d’exercer un métier qu’on aime réellement, trouver son ikigai et ne pas perdre de vue ses priorités.

L'ikigai pour donner du sens

L’avantage de trouver son ikigai est en effet, qu’il nous permet de changer notre regard. Quand on connaît son ikigai, cela change la manière dont on voit les choses. Fort de cette connaissance, on peut orienter sa vie et choisir le chemin qui nous rapproche de notre raison d’être. Car le ikigai est une notion aussi spirituelle que pragmatique. Il se définit comme la chose que l’on trouve au croisement de nos passions, missions, professions et vocations. Le ikigai n’est pas une notion abstraite et conceptuelle. Il est ce qui relie les choses entre elles, ce qui les connecte, ce qui se trouve à la croisée des différents aspects de votre vie : personnel, affective, familiale, professionnelle, amicale, … S’il nous arrive parfois de prendre les choses à l’envers, de penser que nous travaillons pour s’assurer plus tard une belle vie, que nous économisons pour pouvoir un jour être à l’abri, pour pouvoir se permettre ensuite de se reposer… le ikigai nous dit au contraire que ce n’est pas notre travail qui donne du sens à ce qu’on fait, ce qu’on aura et ce qu’on deviendra. Mais c’est parce que notre travail a du sens pour nous que ce qu’on fait, ce qu’on obtiendra et ce qu’on sera, aura de la valeur.

L’ikigai nous ramène donc aussi à la notion d’intention. Si notre ikigai est notre raison d’effectuer une activité, celle-ci sera moins pénible et son résultat plus satisfaisant que sans être porté par l’intention de notre ikigai, sans l’intention de nourrir sa raison d’être.

Bien évidemment, il peut parfois exister des obstacles entre nous et notre ikigai. Des obstacles qui nous donnent l’impression d’être très éloigné de nos priorités, de subir des circonstances qui nous empêchent de nous réaliser. Mais même si vous ne pouvez, ou ne voulez, pas tout quitter du jour au lendemain pour vivre au plus près de votre ikigai, rien ne vous empêche de procéder étape par étape. Commencez par identifier votre ikigai et peut-être essayer de prendre une minute par jour pour faire ou vivre quelque chose qui vous rapproche de cette « joie de vivre », de votre « raison d’être ». Une transition en douceur vaut souvent mieux qu’un grand choc.

Les questions à se poser pour trouver votre ikigai

Certes, il existe des tests en ligne qui prétendent trouver votre ikigai à votre place mais en partant du principe que vous êtes la personne qui vous connaissez le mieux, vous êtes le/la plus à même de trouver votre ikigai en y réfléchissant par vous-même !

Voici quelques questions pour mettre votre esprit en marche sur la piste de votre ikigai personnel :

  • Quelle est la première chose à laquelle vous pensez le matin en vous réveillant ?
  • Si vous aviez suffisamment d’argent pour vous permettre de ne pas avoir besoin de travailler, comment occuperiez vos journées ?
  • Quel métier rêviez-vous de faire quand vous étiez enfant ?
  • Qu’étiez-vous en train de faire la dernière fois que vous vous êtes dit « là, je suis vraiment heureux/se ? », « là, je suis dans mon élément/comme un poisson dans l’eau » … ?
  • Les astronautes qui embarquent pour l’espace peuvent emporter une boite d’effets personnels de la taille d’une boite à chaussures. Et vous, que prendriez-vous avec vous si vous partiez 6 mois dans l’espace ?
  • Si vous pouviez choisir n’importe quel métier, peu importe vos compétences, mais que vous deviez exercer cette activité pour l’éternité, que choisiriez vous ? Et pourquoi ?

Posez-vous au calme, dans un endroit agréable et prenez le temps de réfléchir à ces quelques questions. Et quand vous aurez fait un peu plus la lumière sur votre ikigai alors vous pourrez commencer à accorder petit à petit votre vie avec VOTRE joie de vivre et vous épanouir grâce à VOTRE ikigai.

Bonne route !

En bref

  • Ikigai est un terme japonais signifiant « joie de vivre » ou raison d’être »
  • Trouver son ikigai c’est identifier son élan vital, la raison qui nous donne envie de nous lever le matin
  • Connaître son ikigai et l’intégrer dans son quotidien c’est vivre plus près de ses valeurs, plus en cohérence avec soi même
  • Notre ikigai est un peu comme une boussole, qui cherche à nous guider vers notre épanouissement

A propos de Même Pas Cap !

Le bilan de compétences enfin à l’heure du digital.

Même Pas Cap! est le premier programme d’accompagnement professionnel 100% en ligne. 

Notre premier programme, 10 semaines pour reprendre en main ton projet professionnel, vous permettra d’identifier le projet professionnel qui vous ressemble mais surtout de passer à l’action !

Les derniers articles