10 formations courtes pour une reconversion rapide

Ça y est, c’est décidé, vous vous lancez dans la grande aventure de la reconversion professionnelle. Que vous soyez actuellement salarié, indépendant, ou au chômage, la reconversion est un défi professionnel et personnel. Quels sont les secteurs qui recrutent ? Et comment développer, rapidement, les compétences nécessaires pour être éligible à ces postes ?

La reconversion professionnelle séduit de plus en plus. Et bonne nouvelle, elle permet d’accéder à la quasi-totalité des métiers. Effectivement, si vous souhaitez soudainement devenir astronaute ou danseur étoile à 35/40 ans, cela risque d’être compliqué (MAIS, on vous encourage vivement à garder la tête dans les étoiles et à danser pour le plaisir, et même à transmettre votre passion aux autres !)

Peu importe la voie choisie, une reconversion reste un défi professionnel et personnel et une étape de vie importante. Vous gagnerez en tranquillité et en efficacité en établissant un plan d’action concret et adapté.

Et pour faciliter la transition de votre ancienne à votre nouvelle vie, voici une liste de dix formations courtes, dans des secteurs qui recrutent, pour vous reconvertir rapidement.

1. Le CAP Pâtisserie

Le Certificat d’Aptitudes Professionnelles en Pâtisserie se prépare généralement en deux ans (ou en 1 après un premier diplôme).

La formation peut être à temps plein ou en alternance, selon l’option choisie. Vous y apprendrez à préparer et à organiser la fabrication des pâtisseries mais aussi à développer de nouvelles recettes, décorer et vendre vos produits, gérer les stocks, …

Après l’obtention de votre CAP, vous pouvez exercer votre métier en tant que salarié, ou bien vous installer à votre compte.

2. Le CAP Boulangerie

Les modalités de formation sont similaires à celles du CAP Pâtisserie.

La formation se fait également en deux ans de manière générale, pouvant être réduit à un an en fonction de votre formation initiale et de vos études antérieures. La formation en alternance est également possible. Vous y apprenez tout le savoir-faire nécessaire à la confection des pains et des viennoiseries.

Le CAP Boulangerie met en avant l’expertise française en boulangerie et ce diplôme peut être une clef très importante pour ceux qui souhaiteraient exercer à l’étranger.

3. Le CAP Cuisine

Comme tout CAP, il se prépare habituellement en deux ans (ou en un an après un premier diplôme).

La formation vous enseignera tous les savoirs essentiels pour être un bon cuisinier et confectionner des plats de A-Z, des plus classiques aux plus originaux. Vous apprenez à connaître et à travailler les différents produits alimentaires (légumes, viandes, céréales, fruits, épices, poissons, …), et aussi à établir un menu.

Tout comme avec le CAP Boulangerie, vous exercerez un métier mettant en valeur le patrimoine français et vous pouvez envisager d’exercer votre métier à l’étranger. 

4. Le permis d’exploitation et la formation hygiène pour ouvrir un restaurant ou un café

Si vous souhaitez ouvrir un restaurant ou un café, vous devrez obligatoirement obtenir un permis d’exploitation et suivre une formation sur l’hygiène alimentaire.

Bonne nouvelle, la formation pour obtenir le permis d’exploitation ne dure que 20h et la formation hygiène 14h. Ses deux formations combinées vous ouvriront les portes d’une reconversion en restauration comme propriétaire et/ou gérant d’un établissement de restauration.

Vous devrez compléter votre parcours en suivant une troisième formation si vous souhaitez ouvrir un établissement de débit de boissons alcoolisées.

5. La formation d’accompagnant d’élève en situation de handicap (AESH)

Les AESH accompagnent les élèves en situation de handicap (handicap moteur ou intellectuel, troubles des apprentissages, …) au cours de leur scolarité.  Ils sont sous la responsabilité pédagogique des enseignants et veillent à favoriser l’autonomie de l’élève dans son travail et participent aux efforts d’inclusion des élèves handicapés en milieu scolaire ordinaire.

Les AESH reçoivent une formation de 60 heures, dispensée par le Ministère de l’Éducation Nationale.

Plusieurs profils de candidats peuvent postuler aux postes d’AESH :

  • les professionnels diplômés de l’aide à la personne,
  • les candidats pouvant justifier d’au moins 9 mois d’expérience dans l’accompagnement des personnes ou des élèves en situation de handicap
  • les candidats pouvant justifier d’un titre ou diplôme classé au moins au niveau IV (CAP, BEP,…) ou équivalent.

6. La formation d’aide médico-psychologique (AMP)

Ce métier se trouve à la frontière du social et du paramédical.

L’AMP intervient auprès de patients de tous âges. Il ou elle accompagne les personnes handicapées, malades ou dépendantes dans les actes de vie quotidienne (toilette, repas, déplacements, …). L’AMP a aussi un rôle à jouer au niveau thérapeutique : il ou elle propose des activités d’éveil, de stimulation, des actions éducatives….

Ce métier, qui requiert de nombreuses qualités humaines (soft skills) et un bon relationnel, nécessite l’obtention du DEAES (Diplôme d’État d’Accompagnant éducatif et social). La formation dure entre 12 et 24 mois (formation initiale ou formation continue). Un concours d’entrée permet de faire la sélection des nouveaux formés.

7. Le diplôme d’État d’aide soignant.e

L’aide-soignant.e est un membre important de l’équipe de santé. Sous la responsabilité directe d’un ou d’une infirmière, il ou elle est responsable des actes de vie quotidienne qui participent à la guérison ou au maintien de l’état de santé de son patient (toilette, aide au repas, distribution des médicaments,  ….) L’aide-soignant.e apporte conseil et réconfort. Il ou elle rapporte toute modification de l’état des patients afin d’optimiser leur prise en charge.

L’admission dans les écoles de formation a lieu sur concours sans condition de diplôme ou par le biais de la validation des acquis de l’expérience (VAE). La formation dure 10 mois et implique enseignements théoriques et formation pratique.

Au vu des besoins dans ce secteur, on estime que d’ici à 2020, plus de 100 000 postes devraient être créés.

8. Le diplôme d’État d’auxiliaire de puériculture

Exerçant principalement dans les maternités et les crèches, l’auxiliaire de puériculture accompagne le développement des enfants de la naissance à l’âge de 3 ans.

En maternités, les auxiliaires de puériculture sont responsables des soins d’hygiène des nouveau-nés ainsi que de leur enseignement aux nouveaux parents. En crèche et autres structures d’accueil (pouponnières, …) ils s’occupent des soins d’hygiène mais aussi des activités éducatives et d’éveil.

La formation (accessible sur concours) se déroule en un an. Des aménagements et des solutions de facilitation sont possibles après une formation initiale différente ou dans le cadre d’une reconversion.  Vous y serez formé à la réalisation d’activités d’éveil pour les tous- petits et des soins visant au bien-être, à l’autonomie et au développement de l’enfant.

9. La formation de spa praticien.ne

Un.e spa praticien.ne est un.e spécialiste des soins de bien-être pratiqués en spa.

C’est un poste clef pour les clients qui viennent se détendre et se ressourcer : de leur accueil jusqu’à la réalisation des soins, le spa praticien est entièrement dévoué à leur bien-être.

Le métier s’exerce généralement au sein d’une équipe dans un spa, un centre de thalassothérapie ou un grand hôtel. Il ou elle fait preuve d’une grande écoute envers ses clients pour déterminer leurs besoins et attentes, il ou elle soigne l’ambiance de son lieu de travail (décoration, ambiance musicale, …) et pratique les soins (massages, enveloppements, hydrothérapie, …)

La formation est répartie sur environ 6 mois et comprend des enseignements théoriques et pratiques. Un niveau BAC est la seule qualification exigée pour faire sa demande d’inscription dans un centre de formation.

10. Le CAP Esthétique, Cosmétique et Parfumerie

Le ou la titulaire du CAP Esthétique, Cosmétique et Parfumerie est un spécialiste des techniques de soins esthétique (visage, mains, pieds), sait réaliser des épilations, des soins de manucure, et des maquillages. Il ou elle a aussi un rôle de conseiller auprès de ses clients, il ou elle assure la démonstration et la vente des produits de soins, de maquillage, d’hygiène et de parfumerie.

C’est un métier qui s’exerce principalement en institut de beauté, en parfumerie, en magasin spécialisés, salon de coiffure, ou encore à domicile (possibilité de s’établir à son compte).

La formation se prépare habituellement en deux ans. Dans le cas d’une reconversion, la durée de formation peut être réduite en fonction de vos formations antérieures.

Les métiers de bouche, l’aide à la personne et le secteur du bien-être sont trois domaines porteurs, qui recrutent régulièrement et massivement et qui sont accessibles via des formations courtes (deux ans maximum, souvent négociable avec une expérience professionnelle précédente).  

Ces dix exemples ne sont qu’un échantillon du champ des possibles qui s’ouvre à vous dans le cadre d’une reconversion professionnelle ! 

A propos de Même Pas Cap !

Le bilan de compétences enfin à l’heure du digital.

Même Pas Cap! est le premier programme d’accompagnement professionnel 100% en ligne. 

Notre premier programme, 10 semaines pour reprendre en main ton projet professionnel, vous permettra d’identifier le projet professionnel qui vous ressemble mais surtout de passer à l’action !

Les derniers articles